Neufmois.fr » Au fil de l'actu » Actus bĂ©bĂ© » Les perturbateurs endocriniens prĂ©sents partout dans nos foyers ?

Les perturbateurs endocriniens présents partout dans nos foyers ?

PubliĂ©e il y a un an, une Ă©tude de l’Observatoire de la qualitĂ© de l’air intĂ©rieur montre que l’air de nos maisons serait plus polluĂ© que l’air de nos centre-villes. La moitiĂ© des logements serait concernĂ©e selon une information rapportĂ©e par BFM TV. NĂ©anmoins, on sous-estime encore leur gravitĂ©. Pourtant, chaque jour, les endocrinologues (mĂ©decins qui Ă©tudient les hormones) observent leurs effets nocifs sur la santĂ© et notamment celle des tout-petits. Les molĂ©cules Ă  l’origine des dĂ©rĂšglements hormonaux se trouveraient partout dans nos foyers, des produits mĂ©nagers aux revĂȘtements intĂ©rieurs.

Des dérÚglements hormonaux constatés chez les filles, comme chez les garçons

Les dĂ©rĂšglements hormonaux se manifestent, entre autres, chez les filles par une pubertĂ© prĂ©coce et, chez les garçons, par une glande mammaire anormalement dĂ©veloppĂ©e et une augmentation des cas de micropĂ©nis. De nombreuses anomalies probablement dues Ă  un environnement polluĂ©. A ce titre, le professeur d’endocrinologie pĂ©diatrique Ă  Montpellier, Charles Sultan affirme qu’il y a vĂ©ritablement urgence Ă  agir.

Ainsi, il dĂ©plore une recrudescence des cas et dĂ©plore : « Nous n’avons jamais [reçu] autant d’enfants qui viennent nous voir pour un micropĂ©nis, un hypo-dĂ©veloppement de verge, jamais autant d’obĂšses dont on sait que cette pathologie ne s’inscrit pas dans un contexte familial prĂ©disposant. […] Cette pollution insidieuse et invisible mĂ©riterait une prise en considĂ©ration plus active de nos autoritĂ©s de tutelle« . BFM TV rapporte qu’au moment de leur reportage, le mĂ©decin examinait le cas d’une jeune fille dont la pubertĂ© s’Ă©tait dĂ©clarĂ©e prĂ©maturĂ©ment. Il mettait alors en exergue son enfance oĂč elle habitait prĂšs des champs de vignes et des pesticides…

Comment lutter ?

Pour limiter, voire endiguer l’exposition à ses perturbateurs endocriniens, il faut agir le plus tĂŽt possible. En effet, mĂȘme enceinte, le fƓtus y est dĂ©jĂ  trĂšs sensible. Alors, pour apprendre Ă  rendre plus sain votre intĂ©rieur, il existe des ateliers domestiques qui vous conseillent. On y apprend, entre autres, comment faire l’impasse sur certains produits mĂ©nagers qui peuvent s’avĂ©rer ĂȘtre dangereux pour vos enfants. De plus, c’est important de rappeler que les soucis de santĂ© qu’entraĂźnent les perturbateurs endocriniens peuvent reprĂ©senter un frein au bon dĂ©veloppement psychologique et social de votre adolescent. Y faire attention devient donc une nĂ©cessitĂ©. Et finalement, allĂ©ger son intĂ©rieur de beaucoup de polluants (parfums d’intĂ©rieur, produits d’entretien trĂšs chimiques…) permet aussi d’allĂ©ger considĂ©rablement son budget. Du savon noir, du savon de Marseille, une lessive bio, un produit mĂ©nager pour tout nettoyer, du vinaigre blanc, des cristaux de soude… et on est parĂ©e pour un grand mĂ©nage sans trop d’effets nĂ©gatifs sur la santĂ©.

 

À lire absolument

Laisser un commentaire