Son bébé est souffrant et pas de médecin en vue

Une maman a eu une grosse frayeur le 19 novembre dernier à Castelnaudary dans l’Aude. Alors qu’elle se réveillait de sa sieste ce mercredi après-midi, la petite Jeanne, 13 mois, n’était pas bien, elle avait le visage « tout rouge et boursouflé », nous apprend le journal local La dépêche. En voyant sa fille ainsi, la maman a été assez inquiète comme on peut l’imaginer et a voulu consulter un médecin. Deux jours avant déjà mère et fille étaient allées le voir, et ce dernier avait suspecté une allergie chez le bébé.

 

Malheureusement, impossible ce jour de retourner voir le médecin traitant, qui ne consulte pas le mercredi après-midi. La jeune femme décide alors de se rendre dans une pharmacie. Mais en voyant l’état de la petite, le responsable lui conseille plutôt de se rendre au service pédiatrique du centre hospitalier de Carcassonne. Elle s’empresse alors de suivre ce conseil.

Mais les ennuis ne s’arrêtent pas là pour la maman. Une fois à l’hôpital, on lui explique que « la tournée des pédiatres » est terminée, qu’il n’est pas sûr du tout qu’elle en croise un dans l’établissement et que les équipes médicales hésitent à en appeler un une fois 20 heures passées. On lui précise que si elle attend le temps sera très long.


Marie, la maman, passe alors de nombreux coups de fils à des pédiatres. Mais aucun ne peut prendre la petite en consultation… Marie passe 10 appels, sa mère en passe aussi, et le stress s’amplifie pour les deux femmes. À côté d’elles le bébé est toujours souffrant. La maman est choquée que certains médecins refusent de prendre en consultation le bout de chou, expliquant qu’ils ne soignent pas les enfants. « Ce qui m’a le plus choqué, c’est que l’on ne prenne pas un bébé d’un an en consultation. Un bébé, vous vous rendez-compte ? », a expliqué Marie au journal.

Maman et mamie trouvent enfin un pédiatre qui accepte de revenir à son cabinet pour voir la petite. Et il était temps, car l’enfant souffre de roséole très forte. Heureusement, le traitement a fonctionné, mais la mère de famille est choquée : « Et si cela avait été grave ? Si Jeanne s’était étouffée ? Aujourd’hui, mon bébé ne serait plus là ».

Voir les commentaires (0)

Laisser votre commentaire