Le risque d’obésité serait transmissible de mère en fille

Une future maman en fort surpoids qui attend une petite fille peut lui transmettre cette pathologie chronique, dont elle souffrira à l’âge adulte. C’est du moins les résultats d’une étude menée par des chercheurs de l’Université d’Auckland, en Australie, en collaboration avec celle d’Uppsala, en Suède. L’étude a ensuite été publiée dans la revue médicale britannique Scientific Reports.

L’obésité transmise de mère en fille

Pour arriver à cette conclusion, les scientifiques ont mené une étude sur 26 561 mamans d’origine suédoise, qui avaient chacune une fille. Selon leurs analyses, le taux d’obésité chez la femme enceinte a quadruplé en l’espace de 20 ans, passant de 3,1% entre 1982-1988 à 12,3% chez leurs filles, entre 2000-2008.

Pour ces experts, les résultats de cette étude ont démontré que toutes les mères en surpoids qui donnent naissance à une fille avaient trois fois plus de risques d’être en surpoids à l’âge adulte comparativement aux femmes qui ont un poids normal. Les mères obèses ont cinq fois plus de risques de mettre au monde une fille qui deviendra obèse à l’âge adulte. Pour appuyer ces conclusions, le  Dr José Derrail, du Liggins Institute, a déclaré : « Les filles de mères obèses ont un risque élevé de le devenir à leur tour, à cause de l’alimentation du foyer et de ses mauvaises habitudes, et peut-être aussi à cause d’une suralimentation des bébés in utero, ainsi habituées à stocker les graisses par la suite. » 

Une future maman obèse peut se mettre en danger ou mettre en danger la vie de son bébé. En effet, son obésité peut l’amener à souffrir de pré-éclampsie, de diabète gestationnel, l’expose davantage aux risques de fausse couche voire de mortalité fœtale.


Vaincre l’obésité

Cette étude a alors pour but de « souligner l’importance d’essayer de casser le cycle de l’obésité en prévenant l’obésité en début de vie ». Mais cette démarche est loin d’être facile, tant pendant la grossesse les raisons de prendre du poids sont légion. Selon de nombreuses études, faire du sport durant la grossesse limiterait les risques d’avoir un bébé en surpoids. Sans envisager de courir le marathon de New York, programmer des promenades quotidiennes,  monter les escaliers plutôt que de prendre l’ascenseur, faire une préparation Pilates ou de l’aquagym, sont autant de moyens de limiter l’excès de poids. Et de prendre de bonnes habitudes pour la suite.

Voir les commentaires (0)

Laisser votre commentaire