Faire du sport pendant la grossesse limiterait les risques d’avoir un bébé en surpoids

Bonne nouvelle pour les plus sportives d’entre vous ! Ce mois-ci, une étude présentée par Obstetrics & Genecology, relayée par le site RelaxNews, démontre que les femmes qui font du sport pendant leur grossesse 31% de chance en plus d’avoir un bébé de poids normal. Rappelons que, selon le Centers for Disease Control (CDC), aux Etats-Unis, un « poids normal » pour un nouveau-né se situerait entre 2,49 et 3,99 kilogrammes.

Une étude aux véritables enjeux

Une étude intéressante car, de nombreuses autres travaux de recherches, notamment une publication issue de l’Université de Caroline du Nord en 2010, tendent à démontrer que le poids à la naissance serait en relation avec l’IMC de ce bébé pendant toute sa vie. Ainsi, si l’enfant a un poids au-dessus de la moyenne à sa naissance il aura plus de risque d’être en surpoids durant toute sa vie.

De plus, une étude britannique parue en 2013 associait poids au-dessus de la moyenne et autisme, laissant entendre qu’un bébé né trop gros risquerait d’être autiste.

Faire un programme d’activités physiques prénatales surveillé durant sa grossesse

Cette étude a fait une méta-analyse de 28 autres études sur le sujet, rassemblant 5 322 grossesses différentes. Les femmes enceintes ont été séparées en deux groupes. Dans le premier elles suivaient un programme d’activités physiques prénatales surveillé au moins une fois toutes les deux semaines et l’autre groupe avait un suivi médical standard.

Et les résultats ne tardent pas à venir. « Nous avons appris que les femmes qui faisaient du sport avaient 31% de risques en moins d’accoucher d’un bébé trop gros, sans incidences sur celui d’avoir un bébé trop petit ou né plus tôt » a déclaré Margie Davenport, la chercheuse principale de cette étude.


Alors futures mamans, on se met au sport ?

200468215-001 Pregnancy yoga

Voir les commentaires (0)

Laisser votre commentaire