Boire des boissons « light » durant la grossesse conduirait à l’obésité infantile

Selon une étude, consommer des boissons contenant des édulcorants durant la grossesse ne serait pas favorable pour bébé. En effet, trop en boire augmenteraient les risques de donner naissance à un bébé en surpoids à l’âge de 1 an.

On est bien d’accord les filles, ce n’est pas parce qu’il y a écrit « light » ou « zéro » que c’est forcément réel. Certes, le sucre est diminué afin de laisser place aux édulcorants (produit chimique qui possède un goût sucré) tels que l’aspartame, les extraits de stévia, sucralose, ou encore acésulfame-K. Et selon cette étude réalisée par le professeur Meghan Azad et ses collaborateurs de l’Université de Manitoba, basée au Canada, bébé trinquerait lui aussi in utéro.

Pour cette étude, publiée dans la revue médicale JAMA Pediatrics, les scientifiques ont donné un questionnaire à plus de 3 000 femmes, dans le but de connaître leurs habitudes alimentaires durant leur grossesse. Ils ont ensuite mesuré l’indice de masse corporelle (IMC) de leurs enfants, alors âgés de 1 an.

Une nette différence

Résultats ? Boire chaque jour une boisson « light » doublerait le risque de mettre au monde un bébé en surpoids à un an, en comparaison avec celles qui n’en consomment pas. Mais ce n’est pas tout, sur l’échantillon des enfants, 5,1% des bébés étaient en surpoids. Pour les chercheurs, cela pourrait s’expliquer par le fait que les édulcorants encourageraient l’appétit et engendreraient ainsi une prise de poids.


Des résultats à prendre avec des pincettes

Toutefois, il est très important de prendre du recul face à ces résultats. En effet, de nombreux facteurs qui sont en mesure d’influencer le poids du bébé ont été écartés, pour ne prendre en compte que les édulcorants. Parmi eux on retrouve évidemment le sexe, le poids de la mère, les antécédents familiaux, l’allaitement, etc… Également, tout est parti d’un simple questionnaire et aucune maman n’a été suivie dans sa vie de tous les jours afin de savoir combien de sodas chacune pouvait consommer chaque jour. Mais on ne doute pas que de nouvelles études seront réalisées. Affaire à suivre donc…

Voir les commentaires (0)

Laisser votre commentaire