Neufmois.fr » Au fil de l'actu » Actus grossesse » Qu’est-ce que le « cellfie », le nouveau clichĂ© Ă  la mode chez les futurs parents ?

Qu’est-ce que le « cellfie », le nouveau clichĂ© Ă  la mode chez les futurs parents ?

Le « cellfie » serait-il sur le point de rendre totalement has been le fameux selfie ?  Eh bien, c’est ce que porte Ă  croire la nouvelle tendance venue de Grande-Bretagne. Contraction des mots « cellule » et « selfie », le « cellfie » est un clichĂ© qui montre une toute premiĂšre image de bĂ©bĂ© le jour sa conception. Alors, convaincues ?

Une premiÚre photo de bébé

Pour avoir la chance d’avoir un « cellfie », c’est dans les services de fĂ©condation in vitro que ça se passe. La technique appelĂ©e embryoscope prend des photos de l’embryon fĂ©condĂ© dans un but bien prĂ©cis : sĂ©lectionner l’embryon le plus sain pour la transplantation. TrĂšs bientĂŽt, les parents pourront mĂȘme demander d’imprimer les clichĂ©s pour les mettre dans leurs albums de famille.

Toutes ces images vont bien au-delĂ  des simples Ă©chographies de bĂ©bĂ© dans l’utĂ©rus. Elles reprĂ©sentent le commencement. Pourtant, pour un Ɠil non averti, les groupes d’une ou deux cellules ne sont pas si diffĂ©rents les uns des autres. Mais qu’importe, pour les parents cela reprĂ©sente l’accomplissement de leur dĂ©sir d’enfant. Ainsi, les cliniques qui utilisent ce service permettront aux futurs parents d’outre-manche de se familiariser avec leurs embryons alors qu’ils sont encore en laboratoire.

Créer un premier lien avec bébé

Le professeur Charles Kingsland, qui exerce au centre de fertilitĂ© Hewitt de Liverpool, a dĂ©clarĂ© au Sunday Telegraph :  » C’est la technologie du time-lapse qui nous a permis d’obtenir toutes ces images ». Le time-lapse est un ensemble de photos mises bout Ă  bout crĂ©ant ainsi une vidĂ©o qui prĂ©sente l’Ă©volution de l’objet photographiĂ© sur une pĂ©riode longue.

Jaycie Jones, 2 ans, est l’un des premiers bĂ©bĂ©s Ă  avoir bĂ©nĂ©ficiĂ© de cette technologie innovante au Care Fertility de Nottingham. Ses parents, Paula Chapman, 38 ans, et Paul Jones, 35 ans, ont maintenant un dossier complet du dĂ©veloppement de leur petite puce, des premiers instants de sa conception Ă  sa naissance. Wanda Georgiades, responsable du service au Care Fertility, a dĂ©clarĂ© que les parents demandaient de plus en plus Ă  voir les cellfies de leur progĂ©niture.

Des innovations à but médical

Pendant ce temps, au BrĂ©sil, les chercheurs ont recours aux nouvelles technologies pour reprĂ©senter le fƓtus de maniĂšre rĂ©aliste en utilisant des IRM en couches et des images Ă©chographiques. Ainsi, les parents peuvent voir leur petit bout sous toutes ses coutures juste en bougeant leur tĂȘte dans un casque de rĂ©alitĂ© virtuelle, tout en Ă©coutant la bande son de son rythme cardiaque.

Cette technologie donne Ă©galement aux mĂ©decins une vision plus claire du fƓtus, ce qui leur permet de repĂ©rer les malformations congĂ©nitales. Heron Werner Jr, qui exerce Ă  la clinique de diagnostic de l’image Ă  Rio de Janeiro, au BrĂ©sil, a dĂ©clarĂ© :  » Les images du fƓtus en 3D combinĂ©es Ă  des technologies immersives de rĂ©alitĂ© virtuelle peuvent amĂ©liorer notre comprĂ©hension des caractĂ©ristiques anatomiques du fƓtus et peuvent ĂȘtre utilisĂ©es Ă  des fins Ă©ducatives et comme un moyen pour les parents de visualiser leur bĂ©bĂ©. « 

En Grande-Bretagne, les cliniques privĂ©es sont allĂ©es encore plus loin. GrĂące Ă  la crĂ©ation de toutes nouvelles techniques innovantes, les parents peuvent regarder des images de leur bĂ©bĂ© en mouvement sur leur smartphone. Ces technologies signent-elle le dĂ©but de la « virtualisation » de la conception ?

À lire absolument

Laisser un commentaire