Neufmois.fr » Au fil de l'actu » Pourquoi une maman a-t-elle portĂ© plainte auprĂšs d’une banque de sperme  ?

Pourquoi une maman a-t-elle portĂ© plainte auprĂšs d’une banque de sperme  ?

Aux États-Unis, une maman a dĂ©cidĂ© de poursuivre en justice une banque de sperme. Elle a portĂ© plainte aprĂšs avoir donnĂ© naissance Ă  une petite fille mĂ©tisse, alors qu’elle et sa compagne sont blanches de peau et avaient choisi un donneur blanc Ă©galement. La banque de sperme s’est donc trompĂ©e dans les Ă©chantillons et a insĂ©minĂ© Ă  la future maman celui d’un homme afro-amĂ©ricain.

Si ce couple lesbien aurait aimĂ© avoir un enfant qui leur ressemble, les deux mamans assurent cependant aimer Ă©normĂ©ment la petite Payton et s’en occuper aussi bien que si leur bĂ©bĂ© Ă©tait blanc de peau. «  Elle doit savoir que nous l’aimons inconditionnellement  », a confiĂ© l’une des mamans Ă  la chaĂźne de tĂ©lĂ©vision amĂ©ricaine CNN.

Jennifer Cramblett a dĂ©couvert qu’elle Ă©tait enceinte d’un enfant mĂ©tis en avril 2012. Alors que sa grossesse datait de cinq mois, elle a voulu rĂ©cupĂ©rer des Ă©chantillons du sperme du mĂȘme donneur, en vue d’une seconde grossesse dans les annĂ©es Ă  venir. C’est alors que l’Ă©tablissement l’a informĂ©e de l’erreur commise  : alors que le couple avait choisi un donneur blond aux yeux bleus qui ressemblait Ă  Amanda Zinkon, la compagne de Jennifer, le laboratoire a insĂ©minĂ© la future maman avec le sperme d’un autre donneur, d’origine afro-amĂ©ricaine. A l’origine de l’erreur, des flacons annotĂ©s Ă  la main et non Ă  l’ordinateur, occasionnant une confusion entre les lots 330 et 380 qui peuvent se ressembler Ă  l’écrit.

Une demande d’indemnisation

Deux ans plus tard, le couple a donc dĂ©cidĂ© de mener l’affaire en justice. Les deux mamans estiment n’avoir pas assez Ă©tĂ© prĂ©parĂ©es Ă  l’arrivĂ©e de cette petite mĂ©tisse, pour diffĂ©rentes raisons dont, notamment, celles du quotidien  : savoir coiffer les cheveux afro par exemple. Mais elles argumentent surtout sur le fait qu’elles vivent dans une ville de l’Ohio, Uniontown, oĂč 98% de la population serait blanche, d’aprĂšs un recensement citĂ© par CNN et que leur enfant risque donc de souffrir de racisme, ce qu’elles ne souhaitaient Ă©videmment pas en dĂ©cidant d’avoir un enfant. Jennifer a peur que sa fille soit «  stigmatisĂ©e Ă  l’Ă©cole  ». Elle et sa compagne voudraient obtenir du laboratoire une indemnisation qui leur permette de dĂ©mĂ©nager et d’aller vivre dans une rĂ©gion plus cosmopolite et ouverte, oĂč la fillette se sentirait plus Ă  l’aise et mieux intĂ©grĂ©e.

Le couple reproche Ă©galement Ă  la banque de sperme de ne pas s’ĂȘtre intĂ©ressĂ© assez Ă  leur cas et n’avoir Ă©prouvĂ© aucune compassion. AprĂšs le coup de fil d’avril 2012, l’Ă©tablissement aurait dit Ă  Jennifer «  Nous ne pouvons plus vous parler dĂ©sormais  » et aurait raccrochĂ©. Pour l’instant, la maman a reçu une petite compensation financiĂšre pour les flacons de sperme qu’elle avait commandĂ©s mais qui n’ont pas Ă©tĂ© utilisĂ©s.

 

À lire absolument