Neufmois.fr » Au fil de l'actu » NĂ©e Ă  23 semaines, AnaĂŻs la battante va dĂ©sormais bientĂŽt rentrer Ă  l’Ă©cole

NĂ©e Ă  23 semaines, AnaĂŻs la battante va dĂ©sormais bientĂŽt rentrer Ă  l’Ă©cole

AnaĂŻs a 3 ans et va bientĂŽt vivre sa premiĂšre rentrĂ©e des classes nous apprend le site web de Metronews ! Il faut savoir que cette petite demoiselle est nĂ©e Ă  tout juste 23 semaines de grossesse. Elle est ce que l’on appelle un trĂšs grand prĂ©maturĂ©.

Jackie, 40 ans aujourd’hui, est la maman d’AnaĂŻs. Elle raconte ce qu’il s’est passĂ© ce 11 aoĂ»t 2011. Alors que sa grossesse se dĂ©roulait jusqu’alors plutĂŽt bien, elle sent que bĂ©bĂ© ne va pas tarder Ă  arriver alors qu’elle n’est enceinte que de 22 semaines : « J’Ă©tais dans un parc quand j’ai senti que je perdais les eaux. J’ai Ă©tĂ© amenĂ©e Ă  l’hĂŽpital en ambulance ». Genne, son mari, et elle-mĂȘme, ne connaissent que trop bien cette situation. En effet, bien que parents de deux garçons nĂ©s prĂ©maturĂ©s en bonne santĂ©,mais ils ont dĂ©jĂ  malheureusement perdu 2 enfants, le premier Ă  la naissance et le second, nĂ© grand prĂ©maturĂ© Ă  27 semaines, n’a vĂ©cu que 2 ans et demi.

Un accouchement prématuré inévitable

Lorsqu’elle rĂ©alise une semaine plus tard qu’elle va mettre au monde sa petite fille alors qu’elle n’est enceinte que de 23 semaines, c’est la panique. Elle confie au journal Mirror que : « j’ai tout de suite pensĂ© au pire ». Mais cette fois, l’histoire ne va pas se passer comme elle l’imagine.

Eh oui, la petite AnaĂŻs est une battante. Elle a ce qu’on pourrait appeler « la rage de vivre ». Alors qu’elle pĂšse Ă  peine 600g, qu’elle est placĂ©e dans un incubateur et qu’elle ne respire que grĂące Ă  un appareil d’assistance respiratoire, elle s’accroche Ă  la vie.

Un combat pour la vie qui dure 6 mois

Pendant 6 mois, sa maman se rend Ă  l’hĂŽpital tous les jours. « J’allais au travail, je finissais Ă  13 heures et je me ruais Ă  l’hĂŽpital pour voir ma fille. Tous les jours. C’Ă©tait ma vie », raconte cette courageuse mĂšre.

Une vie comme toutes les autres petites filles aujourd’hui

Aujourd’hui, AnaĂŻs a trois ans, marche, court, rigole et s’apprĂȘte mĂȘme Ă  rentrer Ă  l’Ă©cole. Sa maman qui n’en revient pas que l’histoire se finisse bien ajoute que sa fille « est petite, mais elle pugnace ». La petite Anglaise mĂšne aujourd’hui la mĂȘme vie que toutes les petites filles de son Ăąge, Ă  un dĂ©tail prĂšs, sa petite taille qui l’oblige Ă  porter un tablier taille 18 mois Ă  l’Ă©cole.

 

Anais grande prematuree

À lire absolument