Maman a besoin de sommeil !

D’après une étude australienne, les mamans manquent cruellement de sommeil, des semaines encore après la naissance de leur bébé (le congé parental australien est de 18 semaines). Un état de fatigue qui peut devenir dangereux en journée pour la maman, surtout si elle reprend un travail difficile.

Méthode et résultats de l’enquête

Cette étude a été menée par le docteur Ashleigh Filtness de la faculté de santé de Brisbane (Australie) et publiée dans la revue PLOSone. Pour ces recherches, 33 mamans australiennes ont été étudiées lors des premiers mois passés à s’occuper de leurs nouveaux-nés. Les jeunes femmes ont toutes tenu un journal où elles notaient comment se passaient leurs nuits pendant 7 jours consécutifs à trois moments-clés : à 6, 12 puis 18 semaines après la naissance. Les mamans inscrivaient par exemple combien de temps elles avaient dormi, et si elles et leurs petits avaient pu faire des siestes. Elles expliquaient également comment elles se sentaient dans la journée : si elles ressentaient un simple état de fatigue ou si elles avaient vraiment besoin de dormir. Elles devaient noter de 1 à 9 leur état, 1 signifiant qu’elles se sentaient très réveillées, et 9 qu’elles étaient épuisées.

Les résultats parlent d’eux-mêmes : les mamans ont en moyenne noté 6 sur 9 leur état de fatigue, ce qui est considérable. De plus, et c’est le point important de cette étude, le chiffre chute à peine de la semaine 6 à la semaine 18 : il reste au même point à la semaine 12 et descend à peine à 5 à la semaine 18. Concrètement, cela signifie que les mamans étudiées étaient toujours en cruel manque de sommeil trois, voire quatre mois après la naissance de leur enfant. A la fin de leur congé maternité, leurs nuits ne sont toujours pas satisfaisantes et leurs journées sont toujours difficiles à assumer. Les heures de sommeil cumulées des mamans ne varient pas entre les semaines 6 et 18 : elles ont environ 7 heures et 20 minutes de sommeil.

Conséquences sur la vie quotidienne

Le problème de ce manque de sommeil, c’est que les mamans reprennent le travail après les 4 mois de congé parental, et ont des difficultés à assurer leurs tâches, d’autant plus si elles exercent un métier difficile, voire dangereux. L’idéal serait que les mamans puissent faire une sieste dans la journée pour atténuer le risque de s’endormir pendant qu’elles effectuent leur travail. Les chercheurs voudraient également mettre au point un programme de sensibilisation des femmes enceintes sur les dangers de l’insomnie chez les jeunes parents.


Et vous, comment se passent vos nuits depuis l’arrivée de bébé ?

Voir les commentaires (0)

Laisser votre commentaire