Les parents du petit Gammy trisomique nient les accusations

Nous vous parlions il y a quelques jours de Gammy, un petit garçon trisomique né de mère porteuse en Thaïlande. Une collecte avait été organisée sur internet pour financer les soins médicaux du petit, dont la jeune femme s’occupe. Les parents biologiques de l’enfant n’avaient gardé que sa soeur jumelle en bonne santé et abandonné le frère. Mais aujourd’hui, l’affaire connaît un nouveau rebondissement…

Le couple et ses proches se font entendre

Une amie de David et Wendy Farnell a contacté le journal local Bunbury mail pour que le couple puisse donner leur version de l’histoire. Ils affirment que la jeune Thaïlandaise a menti aux médias et qu’ils sont dévastés par ce qui est dit sur eux. De plus, les médias campent devant chez eux depuis que l’affaire a éclaté.

Quelle est leur version de l’affaire ?

L’amie du couple explique que la grossesse de la mère porteuse ne s’est pas bien déroulée, et que les jumeaux sont nés deux mois trop tôt. « Gammy était très malade à sa naissance et on a dit aux parents biologiques que le petit ne vivrait pas plus d’un jour au mieux, et qu’il fallait lui dire au revoir avant de partir« . Apparemment, le couple aurait été informé de la maladie cardiaque du petit mais pas de son syndrome de Down. Ils assurent qu’ils n’ont jamais demandé à la mère porteuse d’avorter, et n’ont jamais voulu abandonner le bébé malade. La mère porteuse ayant décidé d’accoucher dans un petit hôpital, qui n’était pas du tout celui que le couple avait choisi (un grand hôpital international de Thaïlande), l’accord n’était apparemment plus valable, ce qui ne donnait plus de droits légaux à David et Wendy en tant que parents.

Après la naissance, Mademoiselle Pattharamon, la mère porteuse, aurait souhaité garder le garçon malade et lui offrir des funérailles thaïlandaises, assure le couple australien. L’accord de gestation pour autrui ayant été brisé et les droits des Australiens supprimés, ceux-ci ont dû se battre pour pouvoir garder la petite fille. La mère porteuse aurait finalement accepté qu’ils partent avec elle. Mais la situation politique du pays était compliquée. Après avoir passé deux mois là-bas, le couple a dû quitter le pays en raison des troubles militaires. Les futurs parents, qui avaient acheté des vêtements pour les deux bébés, et pas seulement pour la petite fille, d’après leur amie, n’ont jamais pu emmener Gammy avec eux.


Espérons que cette triste affaire soit éclaircie dans les prochains jours…

Voir les commentaires (0)

Laisser votre commentaire