L’échographie permettrait de détecter le risque d’accoucher prématurément

L’échographie pourrait permettre de détecter le risque de prématurité dès 4 mois de grossesse. Des chercheurs de l’université de l’Illinois à Chicago aux Etats-Unis ont souligné le fait qu’il serait possible d’utiliser les échographies des femmes enceintes de 17 à 21 semaines pour ce dépistage. Les échographies pendant cette période montrent des différences significatives d’atténuation des ondes ultrasonores, entre les femmes qui allaient accoucher à terme et celles qui allaient accoucher prématurément.

Pour évaluer le risque de prématurité à ce jour, les cliniques analysent la longueur du canal cervical du col de l’utérus. Les futures mamans qui ont un col raccourci, (moins de 2,5 centimètres) auraient plus de risque de donner naissance avant terme. Néanmoins les chercheurs remarquent qu’il y a régulièrement des erreurs quand on suit ce procédé et que la différence de longueur de col avant 27 SA ne serait pas forcément significative.

La récente étude publiée en septembre 2015 dans la revue Ultrasound in Medecine and Biology indique que l’atténuation ultrasonore pourrait être un indicateur de qualité supérieure : plus fiable certes mais surtout elle permettrait de déceler d’autres informations sur le col utérin, telles que sa rigidité et sa souplesse.

Des différences d’atténuation des ondes ultrasonores pour une même longueur de col utérin

Pour réaliser leur étude, l’équipe de chercheurs a mené 240 échographies sur 67 femmes enceintes lors du début de leur grossesse, entre 17 et 21 semaines de grossesse puis entre 22 et 26 semaines de gestation. Les scientifiques ont également étudié la longueur du col cervical chez ces futures mamans.

Les résultats montrent qu’il y a des différences d’atténuation des ondes ultrasonores entre les femmes qui risquent d’accoucher prématurément et celles qui mènent leur grossesse à terme. Par ailleurs les chercheurs n’ont pas constaté de différence de longueur de col entre les deux groupes.

La prématurité fait partie des causes directes de décès pour les petits bouts de moins de 5 ans

On considère qu’un bébé naît prématurément quand il vient au monde avant le début du 9ème mois de grossesse, soit à 37 semaines d’aménorrhée. L’enquête nationale périnéale de 2003 évaluait le taux de prématurité de 7,2 % des naissances en France.

Voir Aussi

Le taux de survie des enfants nés prématurément a été amélioré au cours des dernières années. Mais la prématurité demeure une des causes directes de décès  pour les petits de moins de 5 ans, au même titre que le paludisme et les septicémies.


echographie

Voir les commentaires (0)

Laisser votre commentaire