Neufmois.fr » Au fil de l'actu » Actus grossesse » Le Parlement europĂ©en exige l’interdiction de la GPA

Le Parlement europĂ©en exige l’interdiction de la GPA

Coup de thĂ©Ăątre assez inattendu en cette fin d’annĂ©e : le Parlement EuropĂ©en, rĂ©uni Ă  Strasbourg, vient de condamner, Ă  une large majoritĂ©, la pratique des mĂšres porteuses.

L’adoption du rapport annuel sur les droits de l’Homme et la dĂ©mocratie dans le monde, prĂ©sentĂ© par l’eurodĂ©putĂ© roumain Cristian Dan Preda (groupe PPE), a fait son petit effet : dans ce contexte, le Parlement EuropĂ©en s’est prononcĂ© clairement et Ă  une large majoritĂ© contre la pratique des mĂšres porteuses.

Tous les cas de figures sont concernĂ©s par ce veto, les GPA gratuites (accords amicaux ou familiaux) et les GPA rĂ©munĂ©rĂ©es. Pour le Parlement EuropĂ©en, le recours Ă  une mĂšre porteuse est contraire aux droits de l’Homme et cela impose de l’interdire urgemment.

Une dĂ©ception sans nul doute pour tous les professionnels de la fertilitĂ© qui comptaient bien que, dans un avenir proche, la GPA devienne un moyen de conception autorisĂ©, une fois rĂ©solu le problĂšme de la marchandisation du corps de la femme. Le Parlement EuropĂ©en vient de donner un coup d’arrĂȘt formel Ă  ces espoirs.

À lire absolument

One comment

  1. 1

    Je ne partage pas du tout votre conclusion. Ce n’est pas une dĂ©cision, seulement un paragraphe inutile Ă  la portĂ©e dĂ©claratoire insĂ©rĂ© dans un rapport qui n’a rien Ă  voir. Une affirmation purement gratuite sans aucune dĂ©monstration. De plus le parlement n’a pas l’initiative lĂ©gislative qui reste Ă  la commission europĂ©enne, qui a d’ailleurs dĂ©clarĂ© dĂ©lĂ©guer sur ce sujet ce pouvoir Ă  la ConfĂ©rence internationale de La Haye (dont les conclusions ne sont pas absolument pas l’abolition de la GPA mais sa rĂ©gulation). Bref ceci est un non-Ă©vĂšnement sans consĂ©quence pour l’avenir. Comment peut-on croire sĂ©rieusement qu’un groupe qui n’a pas Ă©tudiĂ© la question puisse s’opposer Ă  des pays qui comme l’Angleterre par exemple ont lĂ©gifĂ©rĂ© depuis longtemps pour encadrer la GPA alors que la politique de santĂ© n’est pas une prĂ©rogative europĂ©enne ?

Laisser un commentaire