Le lait infantile hydrolysé ne préserve pas des allergies et de l’eczéma

Des études prouvaient le contraire il y a plusieurs années. Mais en réalité, une étude a été réalisée par des chercheurs de l’Imperial College of London basé au Royaume-Uni, montrant que pour les bébés atteints d’eczéma, le lait infantile hydrolysé (ndlr, les protéines du lait de vache ont été cassées) ne serait pas bénéfique.

Publiée dans la revue médicale British Medical Journall’étude a été portée sur les résultats de 37 études menées entre 1946 et 2015 concernant le lait infantile hydrolysé. 19 000 bébés étaient donc analysés sur ces 69 années et l’étude a comparé ce type de lait avec un autre lait à base de soja, au lait maternel, au lait de vache, et à d’autres combinaisons. Pour les chercheurs, le lait hydrolysé ne préserverait donc pas d’allergies, ou d’autres maladies auto-immunes. Le médecin, Robert Boyle, qui a dirigé l’étude, a déclaré : « Malgré le fait que les parents se voient conseiller ces laits hydrolysés pour réduire les allergies et l’eczéma, nous n’avons trouvé aucune preuve supportant ces allégations. » 

Comment sont évaluées les allégations santé ?

Les allégations santé font l’objet d’un cadre harmonisé à l’échelle européenne (Règlement 1924/2006). Les industrielles ne peuvent pas prétendre à tout : seules certaines allégations nutritionnelles sont autorisées et répertoriées à l’annexe du règlement.

Depuis 2007 et l’entrée en vigueur de ce texte, l’ANSES (anciennement Afssa) n’est plus systématiquement sollicitée pour évaluer ces allégations santé, sauf demande particulière de la Direction Générale de la Concurrence, de la Consommation et de la Répression des fraudes. La Commission européenne établit le registre d’allégations autorisées et c’est l’EFSA (Autorité Européenne de Sécurité des Aliments) qui évalue la pertinence des études avant la mise sur le marché des produits concernés, avec le concours des agences de santé de chaque pays. Parfois l’ANSES peut être amenée à évaluer certaines allégations santé utilisées en France mais dont l’EFSA n’a pas encore finalisé l’évaluation.


L’allaitement maternel, ce qui convient le mieux aux bébés

En conclusion, l’étude anglaise sur les laits hydrolysés rappelle que l’allaitement maternel est ce qui convient le mieux à tous les nourrissons. Mais il arrive toutefois que la maman ne puisse malheureusement pas nourrir bébé au sein ou ne le souhaite pas, ce qui est son droit. Dans ce cas, avec le pédiatre ou le gastro-entérologue pédiatrique, il faut convenir d’un régime alimentaire qui permet de soulager bébé, face aux poussées d’eczéma.

Voir les commentaires (0)

Laisser votre commentaire