Neufmois.fr » Mon bĂ©bĂ© » 10 rĂšgles d’or pour rĂ©ussir la diversification alimentaire de bĂ©bĂ©

10 rĂšgles d’or pour rĂ©ussir la diversification alimentaire de bĂ©bĂ©

DĂšs 5 mois, bĂ©bĂ© peut entamer une nouvelle phase de son Ă©ducation au goĂ»t, en dĂ©laissant un tout petit peu le lait maternel ou le lait infantile pour des purĂ©es de lĂ©gumes et des compotes de fruits. Mais l’introduction de la nourriture solide doit se faire avec mĂ©thode. Voici les explications du Dr Lyonel Rossant, pĂ©diatre pour bien rĂ©ussir la diversification alimentaire de bĂ©bĂ©.

1. Évitez toute prĂ©cipitation si vous vous lancez dans la diversification alimentaire de bĂ©bĂ©

Jusqu’à l’ñge de 4 mois rĂ©volus au minimum, seul le lait maternel – ou le lait 1er Ăąge – est indispensable. Il couvre totalement les besoins journaliers de bĂ©bĂ© en calcium, minĂ©raux, vitamines, fer et protĂ©ines pendant les six premiers mois. Mais, aprĂšs quelques annĂ©es oĂč les pĂ©diatres prĂ©conisaient d’attendre l’ñge de 6 mois pour entamer la diversification alimentaire, en raison d’un risque d’allergie, ces mĂȘmes pĂ©diatres reviennent aujourd’hui Ă  une diversification plus prĂ©coce, vers 5 mois, sauf en cas d’antĂ©cĂ©dents familiaux allergiques oĂč la rĂšgle des 6 mois reste en cours. Et cela d’autant plus que les laits infantiles Ă©tant aujourd’hui enrichis en vitamine C, il n’est plus nĂ©cessaire de proposer les premiers jus de fruits ou les lĂ©gumes dĂšs l’ñge de 2 mois.

2. Observez votre bébé quand vous lui donnez à manger

Pour passer du mamelon ou de la tĂ©tine Ă  la cuillĂšre, bĂ©bĂ© doit pouvoir coordonner sa vue et l’ouverture de sa bouche et apprendre Ă  mastiquer. Avant 4 mois, mĂȘme souvent jusqu’à 5 ou 6 mois, ce n’est pas gagnĂ© : bĂ©bĂ© a encore un rĂ©flexe de rejet par la langue des aliments solides. Inutile de s’obstiner, il faut attendre qu’il soit prĂȘt. Un bon test : laisser Ă  sa portĂ©e une cuillĂšre en plastique souple et observer l’usage qu’il en fait.

3. Tenez un journal des aliments introduits

La tenue d’un journal alimentaire oĂč vous noterez chaque nouvelle introduction d’aliment et la date Ă  laquelle elle a commencĂ© peut permettre au mĂ©decin de gagner beaucoup de temps s’il lui faut dĂ©pister un aliment allergĂšne. C’est pourquoi vous devez toujours introduire un seul aliment Ă  la fois, pendant six Ă  huit jours : cela permet de dĂ©tecter plus facilement l’allergĂšne en cause, au cas oĂč.

4. Respectez l’ordre d’introduction des aliments

Certains aliments ne doivent pas ĂȘtre introduits avant le troisiĂšme trimestre car ils provoquent une accumulation de gaz dans l’intestin. C’est le cas des artichauts, du cĂ©leri, de l’aubergine, des choux Ă  feuilles, des navets, des petits pois, des poireaux, des poivrons, des feuilles vertes des poireaux et des salsifis. D’autres, comme les kiwis, les fraises, les framboises et les mĂ»res ne doivent pas ĂȘtre proposĂ©s avant 6 mois. Une moitiĂ© de jaune d’Ɠuf bio est une prĂ©cieuse source de fer et de protĂ©ines facilement digĂ©rĂ©e (sauf antĂ©cĂ©dents allergiques), que bĂ©bĂ© peut prendre Ă  partir de 10 mois environ ; en revanche, le blanc d’oeuf, trĂšs allergisant, ne doit absolument pas ĂȘtre donnĂ© avant l’ñge de 1 an (18 mois en cas d’antĂ©cĂ©dents allergiques).

5. Proposez les céréales infantiles avec parcimonie à bébé

ImpĂ©rativement sans gluten jusqu’à l’ñge de 5 mois, les cĂ©rĂ©ales infantiles ne rendent pas les bĂ©bĂ©s obĂšses si elles sont bien utilisĂ©es. Une ou deux mesurettes dans le biberon du soir, de prĂ©fĂ©rence Ă  saveur lĂ©gumes pour ne pas encourager l’addiction au sucre, permettent de « caler » bĂ©bĂ© pour la nuit.

6. Privilégiez les petits pots les premiers mois

Toutes les mamans rĂȘvent de cuisiner pour leur petit, mais les premiers mois, mĂȘme la plus douĂ©e ne peut pas proposer des plats aussi Ă©quilibrĂ©s que ceux rĂ©gis par la lĂ©gislation sur les aliments de la petite enfance. Les lĂ©gumes et les fruits sont cultivĂ©s et transformĂ©s Ă  partir d’un cahier des charges plus strict que celui des aliments bio. Qui plus est, les quantitĂ©s de protĂ©ines sont calculĂ©es au gramme prĂšs en fonction des besoins exacts des bĂ©bĂ©s, ce qui est quasiment impossible en usage domestique. Ne vous laissez pas influencer par l’apparente fadeur des aliments : l’absence de sel est obligatoire pour ne pas fatiguer le systĂšme rĂ©nal de bĂ©bĂ© et ses papilles gustatives, encore neutres, apprĂ©cient le goĂ»t naturel des aliments.

7. Maintenez un apport de 500 ml de lait chaque jour

Jusqu’à 9 mois au moins voire 1 an, le lait 2e Ăąge doit demeurer l’aliment essentiel de bĂ©bĂ© Ă  raison d’un demi-litre par jour. Surtout, ne passez pas tout de suite au lait de vache : trop riche en protĂ©ines et en sel, il est Ă©galement trop pauvre en acides gras essentiels et en fer. À partir de 12 mois et jusqu’à 3 ans, vous pouvez opter pour le lait de croissance, produit intermĂ©diaire entre le lait 2e Ăąge et le lait de vache, qui apportera Ă  bĂ©bĂ© 11 vitamines fondamentales, quatre fois plus d’acides gras essentiels (omĂ©ga-3 et omĂ©ga-6) que le lait de vache et 25 fois plus de fer, ainsi qu’une quantitĂ© de protĂ©ines adaptĂ©e Ă  l’organisme des jeunes enfants.

8. Évitez puis limitez les jus de fruits

Avant 6 mois, ils ne sont pas nĂ©cessaires. En revanche, en cas de constipation, une cuillerĂ©e du jus d’une orange pressĂ©e fait des miracles. Ensuite, vous pouvez lui proposer de temps en temps le jus fraĂźchement pressĂ© d’un fruit de saison, mĂ©langĂ© Ă  un peu d’eau pour couper l’aciditĂ©, mais ne rajoutez jamais de sucre ! Avant 2 ans, ne lui donnez jamais de jus de fruits ordinaires : outre leurs ajouts en colorants et conservateurs, ces produits sont en gĂ©nĂ©ral beaucoup trop sucrĂ©s.

9. Cuisinez la viande sans graisse pour bébé

Vers 8 mois, vous pourrez cuisiner de la viande ou du poisson pour bĂ©bĂ©, mais il ne faudra jamais ajouter de graisse cuite avant 1 an, ni de sel (le plus longtemps possible). Et attention, pas plus d’une portion quotidienne (10 Ă  15 g). Vous pouvez mĂ©langer la viande ou le poisson aux lĂ©gumes ou les lui servir sĂ©parĂ©ment : les tout-petits aiment particuliĂšrement goĂ»ter les aliments les uns aprĂšs les autres.

10. Introduisez le fromage vers 8 mois

BĂ©bĂ© apprĂ©ciera un peu de fromage rĂąpĂ© dans sa purĂ©e, puis de fines lamelles de camembert feront ses dĂ©lices. Contrairement Ă  une idĂ©e reçue, la plupart des bĂ©bĂ©s apprĂ©cient le goĂ»t des fromages de terroir (brebis, roquefort
). Seul interdit Ă  respecter scrupuleusement : les fromages au lait cru (non pasteurisĂ©) qui ne conviennent pas Ă  un petit gourmet avant l’ñge de 3 ans minimum, en raison des risques de contamination bactĂ©rienne. Si bĂ©bĂ© savoure un fromage, offrez-lui ensuite un fruit en dessert plutĂŽt qu’un laitage.

À lire absolument