Neufmois.fr » Au fil de l'actu » Actus fertilitĂ© » L’Agence de la BiomĂ©decine lance un appel aux dons de gamĂštes

L’Agence de la BiomĂ©decine lance un appel aux dons de gamĂštes

« Devenez donneur de bonheur », c’est sous ce nouveau slogan que l’Agence de la BiomĂ©decine a renouvelĂ© sa campagne nationale d’appel aux dons de gamĂštes, le 10 mai 2016. Encore aujourd’hui, en France « plus de 3 000 nouveaux couples [sont] concernĂ©s par une infertilitĂ© mĂ©dicale ». L’occasion de donner du bonheur anonymement…

Bien qu’en cinq ans le don d’ovocyte ait augmentĂ© de 40%, cela n’est pas encore suffisant car la demande s’accroĂźt Ă©galement. Ainsi, l’Agence de la BiomĂ©decine espĂšre recevoir les dons de 900 donneuses et 300 donneurs en 2016, afin de permettre aux 3 000 couples concernĂ©s de pouvoir devenir parents.

biomedecine-appel-don-de-gametes-tweet

Autre but ? Diminuer le temps d’attente pour recevoir des gamĂštes

Ceux qui souhaitent donc faire don de leurs spermatozoĂŻdes et de leurs ovocytes afin de permettre Ă  des couples de « connaĂźtre le bonheur d’ĂȘtre parents » devront se rendre dans un centre de don en France (il existe 27 centres de don de spermatozoĂŻdes et 28 centres de don d’ovocytes) avant le 5 juin 2016.

Mais ce n’est pas tout. En effet, en moyenne, les couples doivent attendre jusqu’Ă  3 ans pour recevoir les dons de gamĂštes. Car, oui, bĂ©nĂ©ficier d’un don de gamĂšte relĂšve de la patience Ă©galement. Avec cette nouvelle campagne et grĂące aux nouveaux donneurs, l’Agence de la BiomĂ©decine espĂšre rĂ©duire ce temps d’attente.

En 2014, 245 hommes ont fait don de leurs spermatozoĂŻdes et 501 femmes ont donnĂ© leurs ovocytes. GrĂące Ă  ces dons de gamĂštes, 1 326 enfants ont fait le bonheur de leurs parents l’an dernier. Pour rappel, depuis fin 2015, les personnes n’ayant pas encore eu d’enfant peuvent Ă©galement rĂ©pondre aux dons, dans le but de « multiplier le nombre de donneurs et d’abaisser leur Ăąge ». Et vous, quel est le plus beau cadeau que vous ayez fait ?

DĂ©couvrez les deux campagnes d’informations mises en ligne par l’Agence de la BiomĂ©decine depuis le 19 mai 2016 et diffusĂ©es sur le Web…

 

À lire absolument