La vitamine D : un plus contre les douleurs à l’accouchement ?

D’après une récente étude américaine, la vitamine D pourrait être efficace pour rendre l’accouchement moins douloureux. On vous dit tout.

Tout d’abord, comme le rappelle le Collège Américain des Gynécologues-Obstétriciens, une carence en vitamine D est commune pendant la grossesse, en particulier chez les végétariennes ou encore les femmes qui sont peu exposées au soleil (la vitamine D est en effet produite lorsque notre corps est exposé au soleil, et se trouve notamment dans les poissons gras, d’où ces précisions).

Vitamine D et douleur à l’accouchement

L’étude, présentée dans le cadre du meeting annuel de la Société Américaine des anesthésiologistes à La Nouvelle-Orléans, a suivi 93 femmes enceintes dont on avait vérifié le taux de vitamine D avant l’accouchement, et qui ont eu une péridurale pour supporter la douleur au travail.

Les analyses ont démontré que les femmes ayant un plus petit taux de vitamine D dans le sang ont eu besoin de plus d’anti-douleurs que celles dont le taux était supérieur.


Des actions de prévention et des traitements pour lutter contre cette baisse de vitamine D dans le corps des femmes enceintes « pourraient donc réduire considérablement la douleur ressentie lors de l’accouchement pour des millions de femmes chaque année », a assuré le Docteur Andrew Geller, anesthésiologiste au Cedars-Sinai Medical Center à Los Angeles et co-auteur de l’étude, cité par CBS News. Mais d’autres études doivent être faites sur le sujet pour voir à quel point il est possible d’améliorer cette expérience pour les femmes dans le monde, a-t-il ajouté.

Il n’y a pas que pour atténuer les douleurs de l’accouchement que la vitamine D a un effet positif sur le corps : elle agit aussi sur le développement des fibres musculaires dans l’utérus, donne des os plus solides et peut atténuer le risque de diabète.

Voir les commentaires (0)

Laisser votre commentaire