Neufmois.fr » Au fil de l'actu » La Haute Cour de justice d’Irlande autorise l’arrĂȘt des soins d’une femme enceinte

La Haute Cour de justice d’Irlande autorise l’arrĂȘt des soins d’une femme enceinte

ÂgĂ©e de 20 ans, une jeune mĂšre irlandaise maintenue en vie artificiellement, va ĂȘtre dĂ©branchĂ©e. Cette derniĂšre Ă©tait enceinte de 18 semaines.

La dĂ©cision a Ă©tĂ© prise par la Haute Cour de justice de Dublin le 26 dĂ©cembre dernier. La justice irlandaise a en effet autorisĂ© l’interruption des soins d’une jeune femme alors enceinte de 18 semaines, une information dont nous vous avions parlĂ© quelques jours plus tĂŽt.

En Ă©tat de mort cĂ©rĂ©bral, cette mĂšre de deux enfants Ă©tait maintenue artificiellement en vie par l’Ă©quipe mĂ©dicale. Mais dĂ©clarĂ©e cliniquement morte le 3 dĂ©cembre dernier Ă  cause d’une lĂ©sion cĂ©rĂ©brale, son dĂ©cĂšs avait ravivĂ© le dĂ©bat sur le droit Ă  l’avortement en Irlande, pays Ă  forte tradition catholique. La dĂ©cision risque donc de faire beaucoup de bruit et de fortement raviver le dĂ©bat. La maman Ă©tait en effet maintenue en vie par la mĂ©decins, et ce sur la base de la constitution irlandaise qui reconnaĂźt Ă  une femme et Ă  son enfant Ă  naĂźtre le droit Ă  la vie. Rappelons que la famille de la jeune femme avait demandĂ© dĂ©jĂ , et cela Ă  plusieurs reprises, le droit de laisser partir cette derniĂšre et donc de stopper les soins.

A savoir qu’en Irlande, l’avortement Ă©tait strictement interdit jusqu’en 2013 mais une loi a finalement Ă©tĂ© votĂ©e en juillet 2013. Celle-ci autorise l’interruption de grossesse si la poursuite de cette derniĂšre fait courir « un risque rĂ©el et substantiel » pour la vie de la femme concernĂ©e. Cette loi prĂ©voit par ailleurs, en cas de risque de suicide, que soit requis l’avis unanime d’un obstĂ©tricien et de deux psychiatres soit requis.

 

À lire absolument