En train de lire
La grippe toujours présente en France

La grippe toujours présente en France

L’Institut de veille sanitaire (InVS) a recensé 320 000 nouveaux cas de grippe, la semaine du 14 au 20 mars 2016. Et bien que le printemps soit bel et bien parmi nous, le pic épidémique n’est pas encore atteint dans toutes les régions de la France.

La grippe, qu’est-ce que c’est ?

La grippe (ou influenza) est une maladie causée par un virus qui s’attaque au système respiratoire. Elle se répercute sur tout l’organisme et dure normalement de 3 à 7 jours. C’est un virus qui se propage facilement, notamment par la toux, la salive ou les éternuements. Une personne peut être contagieuse durant 5 à 10 jours. Alors, le mieux qui reste à faire les filles, c’est rester en quarantaine sous la couette et regarder des bons films !

L’InVS a alors déclaré, dans son bulletin hebdomadaire : « L’incidence des symptômes grippaux est toujours en augmentation. » Il s’agit donc de la huitième semaine d’affilée avec un virus qui se place au-dessus du seuil épidémique. Le Réseau Sentinelles compte alors 490 cas pour 100 000 habitants.

Quelles sont les régions les plus touchées ?

Selon le Réseau Sentinelles, les régions les plus touchées sont la Champagne-Ardenne avec 857 cas pour 100 000 habitants, la Haute-Normandie avec 820 cas pour 100 000 habitants et enfin la Picardie avec 800 cas pour 100 000 habitants. Les personnes les plus touchées sont surtout les enfants et dont l’épidémie est surtout « liée au virus de type B et sans signe apparent de gravité », comme le déclare l’InVS.


Quels sont les symptômes ?

La grippe se distingue par plusieurs symptômes comme l’apparition soudaine de frissons, de courbatures, de fatigue, de mal de tête et gorge, de nombreux éternuements et d’une forte fièvre (pouvant aller jusqu’à 40°C). Par la suite, vous aurez une toux plus sèche, le nez qui coule et des douleurs à la poitrine, une perte d’appétit ou encore des sueurs nocturnes. On ne plaisante pas avec la grippe quand on est enceinte, alors on file prendre rendez-vous chez le médecin dès les premiers symptômes.

Le vaccin contre la grippe chez la femme enceinte

A savoir que si ce sont les enfants sont atteints, une femme enceinte peut très vite également être contaminée par ses aînés ou les enfants de son entourage. Or, ce virus peut parfois être mortel pour une femme enceinte.  De nombreuses études ont montré que les femmes enceintes ont un risque de mortalité plus élevé en raison de complications cardio-respiratoires possibles. Mais ce n’est pas tout, la maladie n’est pas sans risque pour la future maman et son foetus : fausse couche et transmission du virus au nouveau-né après la naissance sont des complications possibles, d’autant plus problématiques que l’une comme l’autre ont des défenses immunitaires amoindries.

Voir Aussi

Le mieux reste donc pour la femme enceinte de se faire vacciner contre la grippe. A savoir que le vaccin contre la grippe n’est pas dangereux pour la future maman et qu’il ne contient pas d’adjuvant à l’aluminium. Voilà pourquoi le Haut Conseil de la Santé Publique a recommandé la vaccination anti-grippale pour les femmes enceintes depuis 2012.

La bonne nouvelle, c’est qu’on peut se faire vacciner à tous les stades de la grossesse, et qu’en plus bébé est également protégé.



Voir les commentaires (0)

Laisser votre commentaire