Grossesse et compléments alimentaires : la prudence s’impose !

L’Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation (ANSES) a présenté son premier bilan du dispositif de Nutrivigilance mis en place en 2009. Elle nous donne notamment les éventuels effets indésirables de produits types compléments alimentaires ou boissons enrichies. Ces produits sont en général utilisés pour garder la ligne ou éloigner la fatigue.

Depuis la mise en place du dispositif, l’ANSES a reçu 1565 déclarations d’effets indésirables. Et comme elle nous l’explique, dans les trois quarts des cas environ (76%), il était question de compléments alimentaires (et pour plus d’un tiers des produits, ceux destinés à mincir), et pour le reste, d’aliments enrichis (dont 16% de boissons énergisantes).

L’Agence étudie à l’aide de scientifiques les éventuels effets néfastes de ces produits et a déjà émis neuf avis, notamment en ce qui concerne la levure rouge (utilisée pour réduire le taux de cholestérol) ou la p-synéphrine (utilisée dans le but de perdre du poids). Ces compléments alimentaires peuvent en effet avoir des effets indésirables : troubles hépatiques (foie) (dans 19,9% des cas), gastro-entérologiques (18,4%), allergiques (16%), neurologiques (12,1%) cardiovasculaires (9,9%) ou encore dermatologiques (7,8%). Pour les femmes enceintes ou allaitantes ainsi que pour les enfants, l’ANSES recommande de consulter les professionnels de santé par sécurité avant d’en consommer. Il est aussi recommandé d’éviter de prendre ces compléments alimentaires sur une trop longue durée.


Attention cependant à ne pas confondre : ces produits sur lesquels l’ANSES attire l’attention ne sont pas spécifiques à la grossesse. Si vous prenez l’un des compléments alimentaires traditionnellement conseillés pendant la grossesse pour prévenir les carences en folates, iode et DHA, tels que Gallia Grossesse, Métafolin, Nataliance Lero ou autre, il n’y a pas lieu de s’affoler. Mais comme toute supplémentation, mieux vaut demander conseil à sa sage-femme ou à son médecin avant de l’envisager.

Voir les commentaires (0)

Laisser votre commentaire