En train de lire
Enceinte, quelles règles diététiques suivre un lendemain de fête pour se remettre en forme ?

Enceinte, quelles règles diététiques suivre un lendemain de fête pour se remettre en forme ?

Même si on a respecté les règles de bonne diététique pour femmes enceintes, après les fêtes, on se sent quand même barbouillée, lestée d’eau, de gaz et de tout ce qui n’est pas forcément indispensable dans un organisme. Et puis, tiens, là un bouton qui apparaît, c’est bien la preuve, hein, d’un organisme encrassé. Sans doute… mais enceinte, pas question de faire de la détox sauvage !

Lendemain de fête : quelle attitude alimentaire adopter pendant la grossesse ?

Enceinte, la détox attitude c’est manger moins, boire plus (entendons-nous : des tisanes, des jus de légumes, du bouillon…), et mettre le frein sur les produits manufacturés, trop gras, trop sucrés, trop pollués. La détox, en principe, c’est une forme de jeûne à base de fruits, de légumes et de céréales (ou de monodiète pour les plus convaincus) qui va mettre les fonctions digestives au très, très long repos. En fait, on ne mange – boit – que des produits pré-mâchés, en gros. Par exemple, si tu bois un jus de légumes, (ce qui peut être nourrissant, si, si je t’assure), ton système digestif se tourne quasiment les pouces : il n’a pas à décomposer les aliments par tranches (fibres ici, acides aminés là, sucres encore ailleurs…). Qui plus est, un jus de légumes (ou de fruits) maison n’est pas alourdi par des tas d’ingrédients dont on ne préfère pas savoir s’ils sont fréquentables ou pas : des acidifiants, des E300 et plus, des arômes synthétiques, du sorbitol dextrose, et je t’en passe…

Attention : surtout pas de monodiète enceinte !

Bon, panique pas : la détox, enceinte, ça n’est pas un radis dans la semaine avec trois litres de tisane par jour. Certaines accros se lancent même enceintes dans des monodiètes d’orange ou de bananes ou de brocolis de quatre jours ou plus. Pas conseillé ! Pas seulement parce qu’une détox classique rondement menée dirigerait les toxines éliminées vers le placenta et que pour bébé, c’est pas le top, mais tout simplement parce qu’une femme enceinte a absolument besoin d’apports variés pour aider son organisme à fabriquer un bébé en bonne santé. Par exemple, pendant la grossesse, il est préférable de consommer une à deux rations de protéines par jour (1 g de protides par kilo de poids avec une moyenne à 65 g).

Mais tu peux éliminer certains déchets qui traînent dans ton organisme tout simplement en allégeant ton assiette : légumes et fruits crus en jus (la cuisson, ça encrasse, oui…) mais bien lavés pour éviter la toxoplasmose, un bol de riz complet (cuit, évidemment) accompagné de lentilles et de fruits secs, un poisson vapeur et des légumes à l’autre repas. On ajoute un peu de bons lipides parce qu’ils contribuent à l’apport énergétique et assurent le transport des vitamines A, D et E que l’on dit liposolubles, et surtout, surtout, parce qu’ils participent à la constitution des membranes nerveuses du fœtus. Donc une petite cuillère l’huile de noix sur tes légumes, c’est une détox intelligente, si, puisque je te le dis…


Voir Aussi

S’alléger de l’inutile pour une alimentation plus saine

Bref, tu m’as comprise, enceinte, tu peux jouer la carte détox a minima en supprimant les mauvais sucres, les mauvais lipides, le sel et tous les additifs industriels, tout ça rien qu’en te basant sur des produits frais avec le moins possible de transformation mais dans le respect des règles diététiques de la grossesse. Et en buvant de l’eau, des tisanes et des jus de légumes, car enceinte il est très important de bien s’hydrater régulièrement tout au long des journées. Rien de tel pour t’alléger fissa sans mettre ta santé en danger. Surtout pas de détox pure mais une cure de légèreté bienvenue.


Voir les commentaires (0)

Laisser votre commentaire