Téléchargez l'application Neuf Mois
Neuf Mois pour les sages-femmes 9Love - L'Eshop GrossesseLes meilleures mutuelles grossesse

Pourquoi un généraliste d’Annecy a-t-il été radié de l’Ordre des médecins ?

Le débat sur la vaccination ne cesse de prendre de l’ampleur. Entre parents dubitatifs, mais aussi opinion personnelle, les médecins généralistes parfois la Une de l’actualité, concernant la délivrance de faux certificats de vaccination. Mais lorsqu’il s’agit de vaccination obligatoire, l’Ordre des Médecins ne leur laisse pas de deuxième chance. Comme nous le révèle le blog Journalisme et Santé Publique, le Dr. Christian T., un médecin généraliste d’Annecy, a donc été radié à vie de l’Ordre des Médecins et donc interdit d’exercice à vie.

Accusé d’avoir produit de faux certificats de vaccination sur une fillette

La raison ? Le Dr. Christian T., qualifié en médecine générale, avec orientation acupuncture et titulaire du D.I.U. de médecine manuelle et d’ostéopathie, aurait produit quatre faux certificats de vaccination sur la petite Eve, née en juin 2012. Heureusement, à la différence de l’enfant hospitalisé de longues semaines à Tours après avoir attrapé le tétanos, les conséquences n’ont pas été alarmantes pour cette fillette.

À l’origine de toute cette histoire ? Le papa de la petite Eve. En effet, après avoir obtenu la garde de sa fille après une séparation avec la mère, laquelle serait proche d’un courant religieux hostile aux vaccins, le papa s’est inquiété de savoir si les vaccins attestés dans le carnet de santé de sa fille avaient réellement été effectués. Le carnet de santé stipule en effet qu’Eve a reçu une administration d’une dose de Pentavac, les 26 octobre, 23 novembre et 21 décembre 2012, ainsi qu’un rappel le 8 novembre 2013, par le Dr. Christian T. .

Absence d’anticorps chez la fillette

Pour en avoir le cœur net, le papa de la petite fille a alors fait réaliser des sérologies pour le tétanos, la poliomyélite, la diphtérie et la coqueluche sur sa fille, en août 2013. Pour information, la sérologie est un examen complémentaire afin de connaître la quantité d’anticorps présents dans le sérum. Résultat ? Absence d’anticorps, et donc, a priori, pas de vaccination. Ni une, ni deux, le père de la petite Eve porte plainte contre le généraliste en question, lui reprochant d’avoir falsifié le certificat présent dans le carnet de santé. Une enquête a alors eu lieu, révélant que les numéros de lots inscrits sur le carnet de santé de la fillette ne correspondaient pas à des doses de « Pentavec » comme le généraliste le stipulait, mais à du « Revaxis », indiqué pour les rappels chez l’adulte. De nouvelles injections vaccinales ont alors été pratiquées sur la petite Eve, au centre hospitalier de Mâcon. Après une nouvelle batterie de résultats, on a alors su que la fillette était à présent protégée contre les différentes bactéries.


Radié de l’Ordre des Médecins

En juillet 2015, devant le conseil départemental de Rhône-Alpes, le médecin Christian T. avait alors expliqué qu’il s’agissait d’une « erreur » de sa part. Il a tenu à souligner que mentir n’avait jamais été dans ses intentions : il a bien donné une « dose homéopathique » de Revaxis, mais dans le seul but « d’atténuer les effets secondaires du Pentavac » qu’il aurait bien injecté. Pour lui, tout est clair, la dose homéopathique a donc pu « entraver le processus de séro-conversion » d’où l’absence d’anticorps. Mais l’Ordre des Médecins n’est pas de cet avis : en effet, pour les juges ordinaux,  « l’absence d’anticorps, relevée par les premières sérologies, manifeste avec une très forte probabilité, une absence de vaccination. »

Le Conseil de l’Ordre de Rhône-Alpes avait alors prononcé une sanction de radiation, qui a été confirmée par la chambre disciplinaire de l’Ordre national. Verdict ? À partir du 31 janvier 2017 à minuit, le Dr. Christian T. (qui n’était ni présent, ni représenté lors de l’audience) sera radié à vie de l’Ordre des Médecins et ne pourra donc plus exercer sa profession, ni utiliser son titre de médecin ni celui de professeur de médecine. Une décision qui ne peut que rappeler le cas du professeur Henri Joyeux, radié en première instance à compter du 1er décembre 2016, mais qui a décidé de faire appel. Ou encore celui du Dr Philippe Bry, pédiatre homéopathe, radié à vie en juillet 2016 pour avoir signé de faux certificats de vaccination pour l’enfant qui avait été ensuite atteint du tétanos.

Recevez chaque semaine votre suivi de grossesse personnalisé

Ma date d'accouchement prévue


Mon E-mail


Mon Prénom


J'ai plus de 18 ans et j'accepte la politique de confidentialité de Neuf Mois.*

OUI je veux recevoir les cadeaux, échantillons et offres de NEUF MOIS et ses partenaires (Envie de fraises, Bemini) à qui j'accepte que mes coordonnées soient communiquées.


* (obligatoire)
Vie privée : Les données recueillies font l'objet d'un traitement informatique, pour la gestion de votre compte utilisateur. Le destinataire des données est le community manager. Vous disposez d'un droit d'accès, modification, rectification et suppression, en vous adressant à webmaster@edlcmail.com.
Consulter la politique de données de NEUF MOIS.
Consulter les politiques de confidentialité des partenaires.

Voir les commentaires (0)

Laisser votre commentaire