Neufmois.fr » Au fil de l'actu » Actus grossesse » Fumer du cannabis durant la grossesse dĂ©structurerait le cerveau de bĂ©bĂ©

Fumer du cannabis durant la grossesse déstructurerait le cerveau de bébé

Tout comme le tabac, fumer du cannabis durant votre grossesse est Ă  proscrire car cela va nuire Ă  l’oxygĂ©nation de votre fƓtus. Malheureusement de plus en plus de femmes enceintes sont consommatrices de cette drogue illĂ©gale (jusqu’à 30%). En effet, si certaines vont fumer un joint dans un but « thĂ©rapeutique » et ainsi stopper les signes du sevrage tabagique, d’autres vont en consommer pour cesser les nausĂ©es et les vomissements du premier trimestre. Les mĂ©faits du cannabis sur la grossesse et l’accouchement ne sont pas encore prouvĂ©s. Mais selon une Ă©tude rĂ©alisĂ©e par des scientifiques du Centre mĂ©dical de l’UniversitĂ© Erasmus aux Pays-Bas et publiĂ©e dans la revue mĂ©dicale britannique Biological Psychiatry, fumer du cannabis durant la grossesse modifierait le cerveau de l’enfant.

Pour arriver Ă  cette conclusion, les chercheurs ont analysĂ© les cerveaux de 54 enfants, tous ĂągĂ©s entre 6 et 8 ans, qui ont Ă©tĂ© exposĂ©s au cannabis lorsqu’ils Ă©taient dans le ventre de leur mĂšre. Comme ces enfants ont Ă©galement Ă©tĂ© exposĂ©s au tabac, les experts ont dĂ©cidĂ© de les comparer Ă  96 enfants qui avaient Ă©tĂ© uniquement soumis au tabac in utero. Pour examiner les cerveaux, les chercheurs ont utilisĂ© l’imagerie par rĂ©sonance magnĂ©tique structurelle. Également, tous les enfants ont Ă©tĂ© comparĂ©s Ă  113 enfants issus d’un groupe tĂ©moins

Un préfrontal plus épais pour les enfants exposés au cannabis

RĂ©sultat ? Les enfants qui avaient Ă©tĂ© soumis au cannabis in utero ont un cortex prĂ©frontal plus Ă©pais que les autres. Cette rĂ©gion du cerveau regroupe la cognition complexe (ensemble des processus mentaux), la prise de dĂ©cision ainsi que la mĂ©moire de travail. Pour le mĂ©decin Hanan El Marroun, du Centre mĂ©dical de l’UniversitĂ© Erasmus, c’est une Ă©tude trĂšs importante car « la consommation de cannabis pendant la grossesse est relativement courante et nous savons trĂšs peu de choses sur les consĂ©quences potentielles d’exposition au cannabis pendant la grossesse et le dĂ©veloppement du cerveau plus tard dans la vie » a-t-il Ă©crit dans son rapport.

Toutefois, il est Ă©galement important de prendre en compte que, pour cette Ă©tude, le degrĂ© de consommation de cannabis n’a pas Ă©tĂ© pris en compte. Cela pouvait donc trĂšs bien aller Ă  celle qui fume occasionnellement Ă  celle qui fume plusieurs fois par jour. Quoi qu’il en soit, des recherches supplĂ©mentaires seront effectuĂ©es afin de connaĂźtre toutes les causes ainsi que le niveau de relation entre l’exposition avant la naissance au cannabis et des anomalies structurelles du cerveau. Il n’empĂȘche que, pour le mĂ©decin John Krystal, rĂ©dacteur en chef de Biological Psychiatry , « cette Ă©tude suggĂšre que l’exposition prĂ©natale au cannabis pourrait avoir des effets importants sur le dĂ©veloppement du cerveau. » Les mĂ©faits du cannabis ne sont pas tous connus pour la grossesse et l’accouchement, mais selon une Ă©tude, cela doublerait le risque de prĂ©maturitĂ©.


Mais dĂšs la naissance de bĂ©bĂ©, il y a des rĂ©percussions non nĂ©gligeables : taille, poids de bĂ©bĂ©, le THC prĂ©sent dans le cannabis passe par le cerveau et empĂȘche son dĂ©veloppement, ce qui peut ensuite provoquer des troubles cognitifs chez bĂ©bĂ© mais aussi des retards mentaux.

 


À lire absolument