Neuf Mois pour les sages-femmes 9Love - L'Eshop GrossesseLes meilleures mutuelles grossesse

Fausse vaccination : les homéopathes récusent l’amalgame

La polémique sur les médecins qui délivreraient de faux certificats de vaccination est relancée depuis peu. Il y a quelques mois, un petit garçon âgé de 9 ans et atteint du tétanos a dû être hospitalisé dans la région de Tours pendant deux mois suite à une fausse vaccination inscrite sur le carnet de santé par son propre pédiatre, homéopathe. Ce dernier a été suspendu récemment pour une durée de 18 mois par le Conseil National de l’Ordre des médecins mais ce qui inquiète le SNMHF (Syndicat National des Médecins Homéopathes Français), c’est l’amalgame suscité suite à la diffusion d’un reportage sur France 2 dans le magazine Complément d’enquête, sur un autre cas de faux certificat de vaccination, signé de nouveau par un autre médecin, généraliste homéopathe.

Un cas problématique qui reste isolé

En France, le vaccin DTP est obligatoire pour tous les bébés âgés de 2 mois et doit être suivi de deux rappels à 3 et 4 mois. Cependant, dans l’enquête menée par France 2, la journaliste en charge du reportage a tenu à emmener sa fille chez un médecin homéopathe qui, selon certains témoignages sur des réseaux sociaux, n’appliquerait pas la loi en vigueur et proposerait en alternative au vaccin injecté des « vaccins homéopathiques ». Dans le reportage, filmé en caméra cachée, on y voit en effet le médecin apposer sa signature sur le carnet de santé du bébé sans pour autant réaliser le vaccin injectable en question. Il propose en échange de donner des granules homéopathiques qui seraient aussi efficaces que la piqûre. Et demande aux parents de rester discrets à ce sujet. Selon ses propos filmés, pour lui, pratiquer ce genre de médecine est tout aussi efficace qu’une autre, plus invasive, tel que le vaccin par piqûre. Le bébé et sa maman sont donc repartis sans vaccin DTP mais avec un carnet de vaccination à jour ! Les images diffusées de ce reportage en caméra cachée n’ont pas tardé à faire réagir les réseaux sociaux tout azimut et plus particulièrement le Syndicat National des Médecins Homéopathes Français.

La viralité d’Internet pousse à l’amalgame

Pour le SNMHF, il était « primordial de réagir rapidement » à ce genre d’images. En effet, comme le souligne le Journal International de Médecine, à cause de la viralité d’Internet, de nombreux forums se sont créés pour dénoncer les médecins homéopathes français qui pratiqueraient ce genre d’activités illégales (en donnant aussi leurs adresses !). L’urgence à réagir était donc primordiale, d’autant plus que ce n’est pas la première fois qu’un amalgame est constaté à propos  des médecins homéopathes et de leur (supposée) hostilité à la vaccination. Même si certains cas prouvent qu’en effet des médecins homéopathes (ndlr, des médecins allopathiques aussi !) sont opposés à l’obligation vaccinale et, par leurs faux certificats de vaccination, mettent en danger la santé des enfants, il ne faut pas généraliser le phénomène. Dans un communiqué, le SNMHF s’est ainsi exprimé sur le sujet en précisant bien les conditions suivantes : « Cet acte [le fait de pratiquer une fausse vaccination] est réprimé par le code de déontologie médicale et par la loi qui s’appliquent à tout médecin […] la vaccination étant, en France, une obligation légale ».

La vaccination, bien qu’obligatoire, une étape vitale

Outre l’aspect légal du phénomène, il est important de souligner que la vaccination DTP délivrée aux bébés est essentielle et vitale pour leur santé. L’homéopathie reste une très bonne alternative à la médecine dite « allopathique » et les homéopathes français pratiquant cette thérapeutique se rendent bien compte de l’importance de cette complémentarité pour apporter tous les soins nécessaires aux patients et en l’occurrence aux bébés, comme tient à le souligner le Journal International de Médecine.

Voir les commentaires (0)

Laisser votre commentaire