En France, deux familles sur dix sont monoparentales

Une famille, qu’est-ce que c’est ? Un papa, une maman et des enfants. En principe. Mais les recompositions familiales, depuis des années, viennent bouleverser un peu le schéma, comme la progression des familles monoparentales, minoritaires certes, mais en hausse permanente. Une nouvelle étude de l’Insee, publiée le 16 décembre, trace le portrait robot de la famille française actuelle.

Si les données font état des mutations de la famille française, pas de panique : la majorité des Français vivent en couple. En effet, selon les chiffres de 2011 (avant la loi sur le mariage homosexuel), en France métropolitaine 73% des couples sont mariés, 4% sont pacsés et 23% vivent en union libre. Cité par l’AFP, Vianney Costemalle, principal auteur du rapport sur l’étude, explique qu’à présent la durée d’une vie de couple est plus courte et que le premier enfant dans un couple se fait plus tardivement : « Les premières unions sont aussi de plus en plus courtes au fil des générations, depuis celles nées dans les années 1950. C’est l’une des tendances les plus marquantes. Il est de plus en plus fréquent de vivre plusieurs unions au cours de sa vie. »

La monoparentalité se développe…

Si 70% des foyers sont composés de deux parents (mariés ou non) et ayant au moins un enfant de moins de 18 ans, il existe 20% de la population composée d’un parent et d’un enfant mineur. L’Insee montre également que c’est principalement la mère qui est touchée par la monoparentalité (85% des familles monoparentales ont une femme chef de famille) et que ça concerne majoritairement celles qui ne sont pas diplômées. Dans le rapport, on constate également que 40% de ces familles vivent sous le seuil de la pauvreté.

En cas de séparation du couple, ce sont principalement les femmes qui perdent en niveau de vie : celui-ci recule de 20%, contre 3% pour les hommes. Les femmes avec un enfant à charge ont aussi plus de mal à retrouver un compagnon (deux fois moins souvent qu’une femme sans enfant), mais aussi un travail ! Le taux de chômage pour une femme seule ayant un enfant est de 15% contre 7% pour une femme sans enfant.


…et les familles recomposées aussi

En 1999, on comptait 8,7% de familles recomposées. Avec les chiffres 2011, la proportion monte à 9,3%. Ce n’est pas un scoop : les familles sont de plus en plus nombreuses à faire face à la séparation. Selon l’Insee, 253 000 couples se sont séparés entre 2009 et 2012. L’enfant qu’a eu le couple ira vivre principalement chez la mère (dans 75% des cas), chez les deux (en garde alternée : 16%) et seulement 7% vivra chez le père.

Des chiffres qui semblent assez pessimistes sur le devenir de la famille française, mais que les Français se rassurent, la famille traditionnelle est encore majoritaire !

Voir les commentaires (0)

Laisser votre commentaire