Neufmois.fr » Au fil de l'actu » Actus bĂ©bĂ© » En France, deux familles sur dix sont monoparentales

En France, deux familles sur dix sont monoparentales

Une famille, qu’est-ce que c’est ? Un papa, une maman et des enfants. En principe. Mais les recompositions familiales, depuis des annĂ©es, viennent bouleverser un peu le schĂ©ma, comme la progression des familles monoparentales, minoritaires certes, mais en hausse permanente. Une nouvelle Ă©tude de l’Insee, publiĂ©e le 16 dĂ©cembre, trace le portrait robot de la famille française actuelle.

Si les donnĂ©es font Ă©tat des mutations de la famille française, pas de panique : la majoritĂ© des Français vivent en couple. En effet, selon les chiffres de 2011 (avant la loi sur le mariage homosexuel), en France mĂ©tropolitaine 73% des couples sont mariĂ©s, 4% sont pacsĂ©s et 23% vivent en union libre. CitĂ© par l’AFP, Vianney Costemalle, principal auteur du rapport sur l’étude, explique qu’à prĂ©sent la durĂ©e d’une vie de couple est plus courte et que le premier enfant dans un couple se fait plus tardivement : « Les premiĂšres unions sont aussi de plus en plus courtes au fil des gĂ©nĂ©rations, depuis celles nĂ©es dans les annĂ©es 1950. C’est l’une des tendances les plus marquantes. Il est de plus en plus frĂ©quent de vivre plusieurs unions au cours de sa vie. »

La monoparentalité se développe


Si 70% des foyers sont composĂ©s de deux parents (mariĂ©s ou non) et ayant au moins un enfant de moins de 18 ans, il existe 20% de la population composĂ©e d’un parent et d’un enfant mineur. L’Insee montre Ă©galement que c’est principalement la mĂšre qui est touchĂ©e par la monoparentalitĂ© (85% des familles monoparentales ont une femme chef de famille) et que ça concerne majoritairement celles qui ne sont pas diplĂŽmĂ©es. Dans le rapport, on constate Ă©galement que 40% de ces familles vivent sous le seuil de la pauvretĂ©.

En cas de sĂ©paration du couple, ce sont principalement les femmes qui perdent en niveau de vie : celui-ci recule de 20%, contre 3% pour les hommes. Les femmes avec un enfant Ă  charge ont aussi plus de mal Ă  retrouver un compagnon (deux fois moins souvent qu’une femme sans enfant), mais aussi un travail ! Le taux de chĂŽmage pour une femme seule ayant un enfant est de 15% contre 7% pour une femme sans enfant.



et les familles recomposées aussi

En 1999, on comptait 8,7% de familles recomposĂ©es. Avec les chiffres 2011, la proportion monte Ă  9,3%. Ce n’est pas un scoop : les familles sont de plus en plus nombreuses Ă  faire face Ă  la sĂ©paration. Selon l’Insee, 253 000 couples se sont sĂ©parĂ©s entre 2009 et 2012. L’enfant qu’a eu le couple ira vivre principalement chez la mĂšre (dans 75% des cas), chez les deux (en garde alternĂ©e : 16%) et seulement 7% vivra chez le pĂšre.

Des chiffres qui semblent assez pessimistes sur le devenir de la famille française, mais que les Français se rassurent, la famille traditionnelle est encore majoritaire !


À lire absolument