Neufmois.fr » Au fil de l'actu » Enfants Ă©changĂ©s Ă  la naissance : leurs familles obtiennent deux millions d’euros

Enfants Ă©changĂ©s Ă  la naissance : leurs familles obtiennent deux millions d’euros

Remontons un peu en arriĂšre concernant l’histoire que je vais vous raconter. Manon et Mathilde sont nĂ©es le mĂȘme jour en 1994 dans une clinique cannoise. Dix ans aprĂšs leur naissance, les deux fillettes dĂ©couvrent qu’elles ont Ă©tĂ© Ă©changĂ©es Ă  la naissance. Mardi 10 fĂ©vrier 2015, le tribunal de grande instance de Grasse (dans les Alpes-Maritimes) a rendu son verdict et a condamnĂ© la clinique et l’assureur, responsables de l’Ă©change des bĂ©bĂ©s Ă  verser la somme de deux millions d’euros aux familles.

1,88 million d’euros. C’est le prix Ă  payer pour avoir priver des parents d’élever leur enfant biologique. Le tribunal a condamnĂ© solidairement la Clinique Internationale de Cannes (Clinica Jourdan) et la SociĂ©tĂ© hospitaliĂšre d’assurances mutuelles (SHAM), indique nos confrĂšres du Figaro.

Manon et Mathilde toucheront 400 000 euros, leurs parents 300 000 euros chacun et 60 000 euros sont destinĂ©s Ă  leurs frĂšres et sƓurs. La famille avait initialement rĂ©clamĂ© 12 millions d’euros de dommages en dĂ©cembre 2014, lors d’une audience civile Ă  huis clos.

Comment les petites filles ont-elles été échangées ?

Le 4 juillet 1994, Sophie Serrano donne naissance Ă  une petite fille. Atteinte de jaunisse, le bĂ©bĂ© est placĂ© dans la mĂȘme couveuse qu’une autre petite fille. Quatre jours plus tard, les fillettes sont interverties et remises Ă  leurs parents.

Manon et Mathilde grandissent mais Manon qui a le teint mat et qui ne ressemble pas du tout Ă  ses parents, commence Ă  se poser des questions. Dans le village oĂč elle habite, la petite fille est surnommĂ©e « la fille du facteur ».

Un test ADN qui change tout

Quand Manon a 10 ans, son pĂšre rĂ©clame un test ADN. Le verdict tombe : Manon n’est pas sa fille biologique. Et Sophie Serrano, la mĂšre, apprend aussi qu’elle n’est pas la mĂšre biologique de l’enfant. Leur bĂ©bĂ© s’appelle en rĂ©alité Mathilde et vit Ă  seulement quelques kilomĂštres de chez eux.  Les deux familles se rencontrent et les deux fillettes font le choix de rester vivre dans la famille qui les a Ă©levĂ©e. Par la suite, Manon et Mathilde ont prĂ©fĂ©rĂ© prendre leurs distances.

Le soulagement

Sophie Serrano, ĂągĂ©e de 38 ans, s’est confiĂ©e sur la dĂ©cision du tribubal, Ă  Europe 1. « AprĂšs tant d’annĂ©es, l’erreur est reconnue. Je n’ai plus de raisons de me sentir responsable de quoique ce soit ».

manon et sophie serrano bebes echanges naissance

Manon, ĂągĂ©e aujourd’hui de 20 ans, est trĂšs affectĂ©e par cette histoire et confie ne pas vouloir d’enfants.

La famille de Mathilde a préféré rester anonyme et réside dans la région de Grasse.

À lire absolument