Neufmois.fr » Au fil de l'actu » Actus bĂ©bĂ© » La dĂ©pression post-partum, ça touche aussi les papas !

La dépression post-partum, ça touche aussi les papas !

Lorsqu’on parle de dĂ©pression post-partum, on pense tout de suite Ă  la maman. Le stress, l’anxiĂ©tĂ©, les sautes d’humeurs, la fatigue, et bien sachez que les papas sont aussi touchĂ©s par la dĂ©pression post-partum, Ă  un taux un peu plus faible certes, mais touchĂ©s quand mĂȘme ! En effet, une Ă©tude rĂ©alisĂ©e par la chercheuse amĂ©ricaine Erika Cheng a dĂ©voilĂ© de nouveaux chiffres assez rĂ©vĂ©lateurs, complĂ©tant ainsi les recherches du docteur Liana Leach…

Les papas, presque aussi nombreux à souffrir de dépression post-partum que les mamans

Il existe trĂšs peu de recherches concernant la dĂ©pression post-partum chez les hommes. Pourquoi ? Comme le docteur Liana Leach l’explique dans un de ses rapports sur le sujet, les hommes « sont plus rĂ©ticents Ă  consulter un professionnel, car ils estiment que les difficultĂ©s de la naissance les concernent moins directement que les femmes« . RĂ©cemment, la chercheuse amĂ©ricaine Erika Cheng s’est penchĂ©e sur le sujet avec une Ă©quipe de scientifiques et a rĂ©alisĂ© une Ă©tude sur plus de 9500 parents ayant un enfant de moins de 15 mois. Chacune d’entre elles a dĂ» remplir un formulaire lors de consultations en pĂ©diatrie entre aoĂ»t 2016 et dĂ©cembre 2017 afin de savoir combien Ă©taient touchĂ©es par les symptĂŽmes de dĂ©pression post-partum. Il s’est avĂ©rĂ© que pour 5% des mĂšres touchĂ©es par ce type de dĂ©pression, les pĂšres Ă©taient au nombre de 4,4%, soit presque autant ! Les papas restent pour autant moins diagnostiquĂ©s que les mamans, ce qui pourrait avoir des consĂ©quences graves au niveau de leur engagement auprĂšs de leur enfant. Le tabou doit donc ĂȘtre levĂ©, des aides professionnelles Ă©tant disponible pour soigner les symptĂŽmes de dĂ©pression.

Accompagner les futurs papas pour contrer la dépression post-partum

Et pourtant, bien que les papas et futurs papas hĂ©sitent Ă  consulter un professionnel, ce serait le meilleur moyen de guĂ©rir cette maladie. Des chercheurs ont donc demandĂ© Ă  ce que le personnel mĂ©dical inclue le pĂšre dans les discussions avec la mĂšre, notamment pour les soins, la santĂ© mentale… A ce sujet, le Dr Liana Leach argumente : « Quand les couples apprennent qu’ils vont avoir un enfant, il faut qu’ils soient conscients des problĂšmes psychologiques qui peuvent survenir. Ils doivent en tenir compte tout au long de la grossesse, pour trouver l’aide adaptĂ©e en cas de besoin« . Et si le papa devient anxieux, cela aura un impact sur son rĂŽle de parent, mais aussi dans son couple, tout comme pour la dĂ©pression post-partum chez la mĂšre. Et quand on sait que de plus en plus de couples se sĂ©parent au cours la premiĂšre annĂ©e de bĂ©bĂ©, il est plus prudent de prĂ©venir en amont le baby-clash en se faisant aider par des professionnels de santĂ©…

À lire absolument