Téléchargez l'application Neuf Mois
Neuf Mois pour les sages-femmes 9Love - L'Eshop GrossesseLes meilleures mutuelles grossesse

Décès d’un nourrisson : faut-il incriminer la vitamine D ?

Le décès d’un nourrisson de 10 jours à qui l’on venait d’administrer de l’Uvestérol D relance la polémique autour de cette vitamine. Depuis plusieurs années, la revue indépendante de référence pour les professionnels de santé, Prescrire, émet des réserves sur ce produit, en cause dans différents malaises de nourrissons depuis 1996. Mais le décès de ce bébé, le 21 décembre, est le premier enregistré. Ceci étant, est-ce tant le produit ou son administration compliquée pour les parents qui est en cause ?

Un bébé est donc décédé le 21 décembre, après l’administration d’une dose d’Uvestérol D. Une enquête est en cours pour connaître les causes du décès. Mais ce décès, le premier suite à administration de cette vitamine, rappelle les antécédents fâcheux qui entourent ce produit : en effet, plusieurs cas de malaise vagal ou de fausse route provoquant des étouffements avaient été signalés, notamment par la revue de référence Prescrire. Le laboratoire avait alors revu son mode d’administration, passant de 1 ml à 0,35 ml, une dose moins invasive pour la cavité buccale d’un nouveau-né. Les notices ont bien précisé aussi la nécessité de ne pas administrer cette vitamine en position couchée, pour éviter les fausses routes. « La composition du produit n’a jamais été mise en cause, souligne le Dr Sylvie Hubinois, présidente de l’Association Française de Pédiatrie Ambulatoire. C’est son mode d’administration qui semble poser problème à certains parents. » La solution la plus sécurisante, précise la pédiatre, consiste à déposer le produit dans la tétine d’un biberon, avec 2 ml d’eau, ou à la petite cuillère, et de le faire boire ainsi au bébé, ce qui évite le risque de fausse route. Ou de choisir un autre produit, avec un mode d’administration différent, par exemple 4 gouttes à déposer sur la langue de bébé, ce qui est sans risque de fausse route.

Pourquoi la vitamine D est essentielle ?

« La vitamine D sert à absorber le calcium qu’on ingère et le calcium va ensuite minéraliser les os de l’organisme pour éviter le rachitisme, explique le Dr Sylvie Hubinois. On l’oublie, mais le rachitisme peut être mortel. Même si nous n’en sommes pas là en France, il est important que les bébés jusqu’à 2 ans reçoivent de la vitamine D, ainsi qu’une dose régulièrement pour les enfants jusqu’à au moins 5 ou 6 ans et à l’adolescence où on enregistre des pics de croissance. La vitamine D évite que les enfants en carence aient des os déformés, avec risque de cassure. On ne sait pas encore tout sur les bénéfices de la vitamine D mais c’est aussi un booster de défenses immunitaires. Sans doute que la vitamine D protège à l’âge adulte de certaines pathologies, et, cela est certain, elle limite le risque d’ostéoporose dans le grand âge. »

Pourquoi une supplémentation ?

Tout simplement parce que la vitamine D ne se trouve pas dans l’alimentation sauf dans quelques poissons gras, un peu dans l’œuf. C’est surtout l’action du soleil sur la peau qui permet de la synthétiser. Or, les bébés ne peuvent pas être exposés au soleil et tout le monde n’habite pas dans une région ensoleillée toute l’année. Qui plus est, les peaux dites de couleur ne métabolisent pas bien la vitamine D. La supplémentation est donc nécessaire pour beaucoup d’entre nous même à l’âge adulte.


Et pour les bébés, serait-ce un choix risqué, alors qu’un nourrisson est mort ? Ne faisons de raccourci trop rapide : personne ne sait aujourd’hui pourquoi ce décès est arrivé. Est-ce dû à un composant du produit, au mode d’administration inadapté, à un hasard malheureux et que l’Uvestérol D n’y est pour rien ? L’enquête en cours devrait éclaircir les causes. « En attendant le mieux consiste à poursuivre les apports en vitamine D, avec un autre produit, à l’administration plus simple et ne présentant pas de risque de fausse route », conseille le Dr Sylvie Hubinois, qui le répète, la vitamine D, c’est essentiel pour la santé présente et future de nos enfants.

Recevez chaque semaine votre suivi de grossesse personnalisé

Ma date d'accouchement prévue


Mon E-mail


Mon Prénom


J'ai plus de 18 ans et j'accepte la politique de confidentialité de Neuf Mois.*

OUI je veux recevoir les cadeaux, échantillons et offres de NEUF MOIS et ses partenaires (Envie de fraises, Bemini) à qui j'accepte que mes coordonnées soient communiquées.


* (obligatoire)
Vie privée : Les données recueillies font l'objet d'un traitement informatique, pour la gestion de votre compte utilisateur. Le destinataire des données est le community manager. Vous disposez d'un droit d'accès, modification, rectification et suppression, en vous adressant à webmaster@edlcmail.com.
Consulter la politique de données de NEUF MOIS.
Consulter les politiques de confidentialité des partenaires.

Voir les commentaires (0)

Laisser votre commentaire