Téléchargez l'application Neuf Mois
Neuf Mois pour les sages-femmes 9Love - L'Eshop GrossesseLes meilleures mutuelles grossesse

Comment cette femme née avec deux vagins a-t-elle pu donner la vie deux fois ?

Il ne faut pas toujours se fier aux apparences. On ne dirait pas en la voyant mais Faye Wilkins a de nombreux problèmes de santé. En effet, cette jeune femme est née avec deux vagins, deux cols de l’utérus et un utérus séparé en deux cavités. Et pourtant, cela ne l’a pas empêché de donner la vie, et ce, deux fois !

Remontons douze ans plus tôt

A l’âge de 14 ans, Faye Wilkins ne sait pas qu’elle possède cette malformation. Elle la découverte alors qu’elle avait de grosses douleurs au ventre durant la période de ses règles, sans pour autant qu’elles soient là. Direction le médecin. Ce dernier pense alors qu’elle a un kyste aux ovaires notamment en raison de la bosse apparente. Rien n’est pourtant prouvé et les douleurs persistent…

Huit mois plus tard, son utérus se rompt. Interviewée par le New Work Post, elle a décrit la situation : « J’agonisais, il y avait tant de sang et je me suis rendue en urgence à l’hôpital où des médecins m’ont examinée et ont finalement diagnostiqué un utérus didelphe ». Un quoi ? Un utérus didelphe, c’est une malformation caractérisée par la présence de deux utérus et de deux vagins séparés, selon la définition du site sante-guerir.notrefamille.com qui touche 3 femmes sur 100 par an. Raison pour laquelle le sang de ses règles ne coulait pas, car l’utérus avait grandi de 12 centimètres.

Deux mois après, la jeune fille s’est fait opérer afin de réunir les deux vagins. Toutefois, l’utérus avec deux cavités restera tel qu’il est, ce qui minimise les chances de pouvoir un jour devenir maman.

Et pourtant…

Faire une fausse couche est déjà très pénible à surmonter. Imaginez alors Faye Wilkins qui en fait six… Mais la septième est la bonne ! Et la jeune femme, d’origine Britannique, a mis au monde une petite-fille, baptisée Molly, qui a grandi dans la cavité gauche. Cinq ans plus tard, Faye Wilkins est à nouveau enceinte. Et si c’est une source de bonheur pour la majorité des femmes, ça ne l’était pas pour la Britannique, qui savait qu’elle pouvait perdre son bébé : « Contrairement à ce que vivent beaucoup de femmes, tomber enceinte a toujours été une période difficile pour moi. »

Cette fois-ci, le bébé grandit dans la cavité droite et naît en parfaite santé. Pour Faye Wilkins, à présent âgée de 31 ans, Molly et George, âgés respectivement de 7 et 2 ans sont ses deux « miracles ».


Son but ? Faire connaître davantage cette malformation

Si Faye Wilkins a souhaité se livrer au New York Post, c’est surtout dans le but de faire connaître la malformation de l’utérus didelphe. En effet, nombreux sont les médecins (notamment le gynécologue) qui lui posent des questions dessus. Mais à travers ce témoignage, elle a souhaité également parler aux personnes qui connaissent ce qu’elle vit, afin qu’ils sachent qu’elle vit normalement. Pour elle : « J’ai eu une vie relativement normale. Je n’ai qu’un seul rein, ce qui est lié à mon utérus didelphe, mais encore une fois, je n’ai pas laissé ça me retenir. »

Une jolie histoire qui montre alors qu’il ne faut pas s’arrêter de vivre malgré les petits tracas de la vie, et que rien n’est impossible au final.

Recevez chaque semaine votre suivi de grossesse personnalisé

Ma date d'accouchement prévue


Mon E-mail


Mon Prénom


J'ai plus de 18 ans et j'accepte la politique de confidentialité de Neuf Mois.*

OUI je veux recevoir les cadeaux, échantillons et offres de NEUF MOIS et ses partenaires (Envie de fraises, Bemini) à qui j'accepte que mes coordonnées soient communiquées.


* (obligatoire)
Vie privée : Les données recueillies font l'objet d'un traitement informatique, pour la gestion de votre compte utilisateur. Le destinataire des données est le community manager. Vous disposez d'un droit d'accès, modification, rectification et suppression, en vous adressant à webmaster@edlcmail.com.
Consulter la politique de données de NEUF MOIS.
Consulter les politiques de confidentialité des partenaires.

Voir les commentaires (0)

Laisser votre commentaire