Cette maman a accouché deux fois à 7 jours d’intervalle, que s’est-il passé ?

Chen, une maman d’origine chinoise enceinte de triplés, a accouché deux fois en sept jours, car ses contractions se sont spontanément stoppées après la naissance de son premier bébé. Rapportée par le site d’informations People’s Daily, l’histoire nous apprend que les deux filles de Chen sont nées le 28 février derniers, sept jours après que son fils soit venu au monde le 21 février.

Chen et son mari avaient eu du mal à concevoir

Avec l’aide d’un traitement pour booster sa fertilité, la jeune femme a finalement réussi à être enceinte de triplés en août 2016. Le 21 février dernier, alors qu’elle était enceinte de 30 semaines, la maman a perdu les eaux. Elle a alors été emmenée à l’hôpital populaire de Yichang dans la province de Hubei en Chine. Quelques heures après, son garçon est né prématurément par voie basse et pesait 1,44 kg. Alors que la maman aurait dû mettre au monde ses deux autres bébés, ses contractions sont arrêtées. Sa gynécologue-obstétricienne Chen Aihua a décidé qu’il était plus sûr de ne pas déclencher la naissance des deux filles et d’attendre qu’elles arrivent naturellement. Le 28 février, la maman a de nouveau accouché. Les deux petites sont nées elles aussi par voie basse.

Les triplés de Chen sont dichorioniques

L’obstétricienne Chen Aihua a expliqué comment les trois bébés ont pu naître à sept jours d’intervalle. Chen était enceinte de triplés dichorioniques. Cela signifie que deux des trois bébés partageaient le même placenta et étaient dans le même sac amniotique (les deux petites puces sont en fait des jumelles monozygotes). Tandis que le troisième petit bout avait, quant à lui, son propre organe d’échange. « Je suis médecin depuis plus de 20 ans. C’est la première fois que je vois quelqu’un entrer en travail deux fois en sept jours », a expliqué l’obstétricienne au People’s Daily. Nés prématurément, les trois bébés souffrent encore de leur faible poids et sont actuellement hospitalisés dans un service de néonatalogie. Néanmoins, ils devraient bientôt rentrer chez eux.

Voir les commentaires (0)

Laisser votre commentaire