Neufmois.fr » Au fil de l'actu » Actus bĂ©bĂ© » BientĂŽt une loi sur l’utilisation des Ă©crans chez les tout-petits ?

BientĂŽt une loi sur l’utilisation des Ă©crans chez les tout-petits ?

C’est un fait, les Ă©crans ont envahi notre quotidien : tĂ©lĂ©vision, tablette, smartphone
difficile d’y Ă©chapper ! Selon de nombreux spĂ©cialistes de la petite enfance, exposer les enfants de moins de trois ans peut avoir des consĂ©quences nĂ©fastes sur leur dĂ©veloppement. Les sĂ©nateurs ont donc dĂ©cidĂ© de prendre les devants en proposant une loi permettant de mieux informer les parents.

Une loi pour informer les parents sur les risques de l’exposition des tout-petits aux Ă©crans

Les sĂ©nateurs ont votĂ© mardi dernier une proposition de loi visant Ă  lutter contre l’exposition prĂ©coce des enfants aux Ă©crans. Cette proposition est portĂ©e par la sĂ©natrice Catherine Morin-Dessailly. La loi prĂ©voit ainsi d’imposer aux fabricants d’outils et jouets numĂ©riques un message d’avertissement Ă  caractĂšre sanitaire destinĂ© aux parents, sur les dangers de l’exposition aux Ă©crans pour les enfants de moins de 3 ans. En effet, depuis plusieurs annĂ©es, de nombreux professionnels de santĂ© de la petite enfance, des pĂ©diatres mais aussi l’AcadĂ©mie des Sciences, jettent la sonnette d’alarme sur les consĂ©quences de l’exposition aux Ă©crans des tout-petits. Cette dĂ©cision est aussi basĂ©e sur les derniĂšres statistiques plutĂŽt parlantes : prĂšs de deux tiers des enfants de moins de deux ans seraient devant la tĂ©lĂ©vision tous les jours !

Si la Ministre de la SantĂ© AgnĂšs Buzyn prĂ©fĂšre tempĂ©rer la situation en expliquant ainsi que « s’il ne faut pas culpabiliser les parents, il ne faut pas ignorer les risques qui pĂšsent sur les jeunes enfants». Le gouvernement ne semble pas aussi enthousiaste vis-Ă -vis de cette proposition de loi. Christelle Dubos, secrĂ©taire d’Etat auprĂšs de la Ministre de la SantĂ©, a d’ailleurs nuancĂ© la position du gouvernement ainsi : « nous ne pouvons nous permettre d’imposer des messages de santĂ© publique prĂ©cis sur des produits en circulation, s’ils ne sont pas clairement Ă©tayĂ©s par des analyses scientifiques ». Le Haut Conseil de la santĂ© publique a donc Ă©tĂ© saisi pour faire « la synthĂšse des connaissances disponibles » et proposer « des recommandations afin de diffuser une information basĂ©e sur des preuves scientifiques », ce qui a eu pour effet de dĂ©cevoir tous les sĂ©nateurs.

Quels sont les risques potentiels d’une exposition prĂ©coce aux Ă©crans ?

PremiĂšre chose importante : un enfant devant un Ă©cran est un enfant qui n’est pas en train de jouer dehors ou qui n’est pas en train d’avoir une activitĂ© physique. On sait que les enfants ont besoin d’avoir une activitĂ© physique rĂ©guliĂšre et passer du temps devant les Ă©crans diminue le temps passĂ© Ă  bouger. RĂ©sultat : exposer ses enfants aux Ă©crans augmente le risque d’obĂ©sitĂ© et de problĂšmes de santĂ©. L’exposition aux Ă©crans nuirait Ă©galement au dĂ©veloppement du langage et diminuerait la qualitĂ© du sommeil. L’exposition aux smartphones ou aux tablettes gĂ©nĂ©rerait aussi des troubles de l’attention, du comportement et pourraient Ă©galement augmenter les risques de mauvaise postures et de maux de tĂȘte.

À lire absolument