Neufmois.fr » Au fil de l'actu » Actus bĂ©bĂ© » Leur bĂ©bĂ© meurt d’un Vasa Praevia: leur rĂ©action va vous Ă©mouvoir !

Leur bĂ©bĂ© meurt d’un Vasa Praevia: leur rĂ©action va vous Ă©mouvoir !

Mark et Becky Harris ont dĂ» attendre trois ans, et recourir Ă  plusieurs fĂ©condations in vitro avant d’avoir enfin un petit garçon, James. Mais leur bonheur a Ă©tĂ© de courte durĂ©e. Leur petit ange est dĂ©cĂ©dĂ© d’une hĂ©morragie, causĂ© par un Vasa Praevia, seulement 19 heures aprĂšs sa naissance. En hommage Ă  leur fils, ces parents ont dĂ©cidĂ© de faire un trek de plus de 160 km pour prĂ©venir les autres parents des risques de cette maladie. Et ils ont rĂ©coltĂ© des fonds pour trois associations qui s’occupent d’enfants malades.

Qu’est-ce qu’un Vasa Praevia ?

Le Vasa Praevia est aussi connu sous le nom de vaisseaux praevia. C’est une pathologie trĂšs rare qui touche le fƓtus et qui peut entraĂźner le dĂ©cĂšs la mort in utero ou aprĂšs la naissance. Effectivement, il peut arriver que des vaisseaux servant Ă  la circulation foetoplacentaire se crĂ©ent dans la membrane amniotique et l’encombrent pendant la grossesse. Ces vaisseaux mal implantĂ©s ont des consĂ©quences sur la santĂ© du fƓtus et du nourrisson et peuvent provoquer une hĂ©morragie (dite de Benckiser), fatale dans 70% des cas.

Cette pathologie touche en particulier les grossesses multiples,  les grossesses prĂ©sentant un placenta praevia mais aussi et surtout, les grossesses issues d’une FIV (une femme sur 300 traitĂ©es en PMA). Les risques Ă©taient donc beaucoup plus Ă©levĂ©s pour Becky Harris. Mais les consĂ©quences tragiques, comme le dĂ©cĂšs de James, peuvent ĂȘtre Ă©vitĂ©es si le Vasa Praevia est diagnostiquĂ© pendant la grossesse et les bonnes prĂ©cautions prises, comme une cĂ©sarienne.

Peut-on dignostiquer un Vasa Praevia ?

Il n’existe pas de symptĂŽmes qui pourraient vous aider Ă  dĂ©couvrir la prĂ©sence de vaisseau praevia. Mais ils peuvent bel et bien ĂȘtre diagnostiquĂ©s pendant la grossesse. Et c’est pour cette raison que les parents de James se battent. GrĂące Ă  un toucher vaginal ou une amnioscopie tout d’abord, puisque le vaisseau va se trouver au mauvais endroit, le gynĂ©cologue pourra le voir ou le sentir. Mais il est rare que ce soit suffisant.

Une Ă©chographie avec Doppler couleur est le moyen le plus efficace pour mettre en Ă©vidence la prĂ©sence de ces vaisseaux dangereux pour le nouveau-nĂ©. Et si cette pathologie est diagnostiquĂ©e Ă  temps, il est plus facile d’Ă©viter les complications qui sont liĂ©es Ă  la maladie et de sauver bĂ©bĂ©. Malheureusement, dans la plupart des cas, le diagnostic n’est fait qu’une fois que le placenta est analysé c’est-Ă -dire aprĂšs l’accouchement. Dans 70% des cas, il est alors dĂ©jĂ  trop tard.

La prise en charge de la pathologie

Une fois diagnostiquĂ©, pour Ă©viter que les vaisseaux sanguins se rompent, il faut limiter les rapports sexuels, les touchers vaginaux, mais aussi l’amnioscopie. Et il est conseillĂ© aux futures mamans de rester allongĂ©es et d’accepter l’hospitalisation si le mĂ©decin le dĂ©cide. Une cĂ©sarienne est alors programmĂ©e pour limiter les risques d’hĂ©morragie de Benckiser Ă  la naissance. Cette hĂ©morragie peut se produire lors de la rupture de la poche des eaux, suite Ă  diffĂ©rentes causes d’origine vasculaire.

Cette hĂ©morragie ne concerne qu’une grossesse sur quatre mille, elle est donc trĂšs rare mais engage le pronostic vital pour le bĂ©bĂ©, bien que, heureusement, des bĂ©bĂ©s rĂ©ussissent Ă  survivre malgrĂ© tout.

 

 

À lire absolument

Laisser un commentaire