Neufmois.fr » Au fil de l'actu » Un bĂ©bĂ© conçu avec trois ADN, c’est dĂ©sormais possible en Angleterre

Un bĂ©bĂ© conçu avec trois ADN, c’est dĂ©sormais possible en Angleterre

Le Royaume-Uni est le premier pays Ă  autoriser la conception de bĂ©bĂ©s Ă  partir de l’ADN de trois parents afin d’Ă©viter la transmission de certaines maladies graves, en raison d’un dysfonctionnement de la mitochondrie (ndlr, noyau d’une cellule de l’ovule). Si la dĂ©cision a Ă©tĂ© approuvĂ©e par 382 dĂ©putĂ©s, 128 ont votĂ© contre. La Chambre des Lords doit nĂ©anmoins encore valider cette dĂ©cision le 23 fĂ©vrier prochain. Les premiers bĂ©bĂ©s, nĂ©s de cette technique pourraient ensuite naĂźtre dĂšs l’automne 2016.

La mitochondrie, qu’est-ce que c’est ?

Ce sont de petits organites prĂ©sents dans les cellules. La mitochondrie est le lieu de la respiration cellulaire, c’est une peu l’usine Ă©nergĂ©tique de la cellule. Elle convertit, grĂące aux enzymes ATP synthases, le glucose en molĂ©cule Ă©nergĂ©tique. Quand elles sont dĂ©fectueuses, elles sont responsables de maladies dĂ©gĂ©nĂ©ratives graves telles que le diabĂšte ou la myopathie. En Grande-Bretagne, c’est prĂšs de 125 bĂ©bĂ©s qui naissent chaque annĂ©e avec des sĂ©quelles gĂ©nĂ©rĂ©es par un dysfonctionnement mitochondrial. « Nous avons une responsabilitĂ© dans notre pays d’investir dans le changement, de faire des recherches et de le voter, a confiĂ© au Daily Mail le Premier Ministre du Royaume-Uni, David Cameron. Mais je pense que lorsqu’il y a une chance de voter pour la vie et le bonheur de milliers de parents, il faut voter pour. »

Comment bloquer la transmission de la maladie ?

Cette technique dĂ©veloppĂ©e Ă  Newcastle permettrait donc de retirer de l’ovule de la mĂšre la mitochondrie dĂ©fectueuse et de la remplacer par une mitochondrie saine provenant d’une autre femme. « Je soutiens ce projet parce que je pense que cela va donner aux parents la possibilitĂ© d’avoir un enfant en bonne santĂ©. Je sais ce que c’est que d’avoir un enfant gravement malade alors j’ai beaucoup de compassion pour ces parents », a Ă©galement ajoutĂ© David Cameron (ndlr, en effet, le Premier Ministre britannique et son Ă©pouse ont perdu un enfant handicapĂ© Ă  l’ñge de 6 ans en 2009).

Comment ça marche ?

NĂ©anmoins cette loi ne fait pas
 force de loi ! En effet, les couples qui souhaitent profiter de cette avancĂ©e de la science devront en demander l’autorisation Ă  l’organisme britannique responsable en matiĂšre de bioĂ©thique, le Human fertilisation and embryology authority (HFEA). AprĂšs avoir Ă©tĂ© fĂ©condĂ© par le sperme du pĂšre en laboratoire, l’ovule est implantĂ© dans l’utĂ©rus de la mĂšre. Le futur enfant sera alors porteur de toutes les caractĂ©ristiques gĂ©nĂ©tiques de son pĂšre et de sa mĂšre, mais pas de mitochondries responsables de maladies comme la myopathie ou le diabĂšte. Le procĂ©dĂ© mĂ©dical Ă©tant votĂ© par les Ă©diles britanniques, y a plus qu’à


Les premiers bĂ©bĂ©s conçus avec trois ADN diffĂ©rents pourraient donc naĂźtre d’ici 18 mois. Si cette technique n’a pas fait dĂ©bat outre mesure outre-Manche, il n’en pas de mĂȘme ici. Le Pr RenĂ© Frydman, un des pionniers de la PMA en France, se montre plus que circonspect, estimant que la science manque encore de recul sur cette mĂ©thode. Plus prĂ©cisĂ©ment, lors d’une interview Ă  l’AFP, le gynĂ©cologue obstĂ©tricien a dĂ©claré : « Avec cette thĂ©rapie germinale, on modifie le gĂ©nome, on introduit 1% d’un gĂ©nome qui vient d’ailleurs et on ne sait pas quel impact cela risque d’avoir ». Le Pr Frydman a aussi soulignĂ© le risque que ce procĂ©dĂ© incite les femmes Ă  repousser toujours plus loin le moment d’avoir un enfant puisque les consĂ©quences des effets de l’ñge sur les cellules de l’ovule pourraient donc ĂȘtre corrigĂ©es par cette modification du gĂ©nome.

À lire absolument