Diabète gestationnel : quels sont les risques pour bébé ?

Le diabète gestationnel se développe pendant la grossesse est heureusement réversible après la naissance. Mais qu’en est-il pour le bébé ? Le point sur les idées reçues.

Le diabète gestationnel provoque des anomalies de naissance.

FAUX Le diabète gestationnel apparaît en général au cours du second trimestre de grossesse, alors que le corps du bébé est déjà formé. En conséquence de quoi, il n’y a pas lieu de redouter les anomalies qui peuvent en revanche toucher des bébés dont les mères étaient atteintes de diabète de type 1 ou de type 2 avant la conception.

Le diabète gestationnel, mal contrôlé, peut avoir des répercussions chez le bébé.

VRAI L’excès de sucre dans le sang maternel peut passer à travers le placenta et augmenter les niveaux de sucre dans le sang du bébé. Cette hyperglycémie fournit donc au bébé plus d’énergie qu’il n’en a besoin pour se développer. Ce surplus sera généralement stocké sous forme de graisse. Et le bébé à terme sera en général d’un poids très supérieur à la moyenne, ce que les médecins appellent la macrosomie (soit un poids de naissance supérieur à 4kg).

Les bébés dont la mère a développé un diabète gestationnel ne souffrent pas de complications en venant au monde.

FAUX Ce sont des enfants qui présentent généralement une hypoglycémie grave du nouveau-né due à l’insuline supplémentaire que leur pancréas du bébé a produit pour équilibrer le taux de sucre sanguin pendant la gestation. Ils ont également plus de risques de développer des problèmes respiratoires. Sans compter une naissance plus difficile, en raison de leur corpulence, en cas de naissance par voie basse.


Le traitement adapté du diabète gestationnel permet d’éviter les complications pour le bébé.

VRAI Un traitement bien suivi favorise un accouchement sans complications liées au diabète gestationnel et peut aussi éviter au bébé de futurs problèmes de santé. Cela permet aussi de faire reculer le risque d’une naissance par césarienne, inévitable si le bébé présente un trop gros poids de naissance. Le traitement du diabète gestationnel exige de la future maman le strict respect du régime alimentaire associé à de l’exercice physique. Avec parfois des tests quotidiens de la glycémie et des injections d’insuline.

Les bébés atteints de macrosomie risquent de développer un diabète de type 2.

VRAI Les bébés qui présentent un excès d’insuline présentent une majoration du risque d’obésité dès l’enfance, mais surtout un risque élevé de développer un diabète de type 2 à l’âge adulte.

Voir les commentaires (0)

Laisser votre commentaire