Neufmois.fr » Au fil de l'actu » Actus bĂ©bĂ© » Aubrie, la maman-sirĂšne qui lutte contre les critiques concernant l’allaitement en public

Aubrie, la maman-sirĂšne qui lutte contre les critiques concernant l’allaitement en public

©MermaidAubrie/Facebook

Aubrie est devenue, le temps de quelques photos, une maman sirĂšne. Originaire de Kailua, à HawaĂŻ, elle n’avait jamais Ă©tĂ© confrontĂ©e aux critiques sur les rĂ©seaux sociaux concernant l’allaitement en public, jusqu’à ce qu’elle en soit victime, aprĂšs avoir postĂ© une photo d’elle en train de nourrir sa petite.

C’est sur sa page Facebook que la jeune maman a postĂ© les photos en question. On voit alors sa fille, Ocean Luna, tĂ©ter le sein de sa mĂšre. En lĂ©gende du clichĂ©, Aubrie a Ă©crit : « Je ne savais pas que l’allaitement en public Ă©tait quelque chose de honteux, jusqu’à ce que j’en devienne la cible. »

©MermaidAubrie/Facebook

©MermaidAubrie/Facebook

On a voulu l’expulser d’un restaurant

Au Daily Mail, la maman a racontĂ© qu’une fois, alors qu’elle donnait le sein Ă  sa fille dans un restaurant, une femme est venue la voir en la menaçant de l’expulser si elle ne couvrait pas sa fille. Aubrie a donc souhaitĂ© rĂ©pondre Ă  cette femme. Connaissant ses droits concernant la tĂ©tĂ©e en public, elle lui a rĂ©pondu que les gens pouvaient continuer à la regarder avec un « mauvais Ɠil », cela ne l’empĂȘcherait pas de nourrir son bĂ©bĂ©. Mais aucun retour de ladite personne qui Ă©tait venue l’avertir. Aubrie a Ă©galement ajoutĂ© qu’un restaurant n’avait pas le droit de lui demander de partir pour cette raison.


©MermaidAubrie/Facebook

©MermaidAubrie/Facebook

Les #Brelfies

Avec le #Brelfie (selfies d’allaitement) les mamans postent leurs photos d’allaitement sur les rĂ©seaux sociaux. Et suite aux commentaires et aux critiques que les clichĂ©s d’Aubrie ont engendrĂ©s, cette derniĂšre ne s’arrĂȘtera pas lĂ . C’est sa maniĂšre Ă  elle de montrer qu’elle se moque des critiques. Elle a d’ailleurs Ă©crit : « Jusqu’à ce que l’allaitement maternel soit normalisĂ©, nos #Brelfies ne disparaĂźtront pas. »

 


À lire absolument