Attention, la gastro-entérite a franchi le seuil épidémique en France

D’après le réseau de surveillance Sentinelles-Inserm, la gastro-entérite a dépassé le seuil épidémique en France depuis le mercredi. Aux abris, les filles !

C’est bel et bien l’hiver. Alors qu’on profitait, il y a peu, encore des beaux jours et qu’on a failli passer Noël en maillot de bain, le froid s’est à présent installé en France. Et il en a profité pour nous ramener un joli cadeau… : la gastro-entérite, comme en 2015. Oui, nous aussi on s’en serait bien passé ! Le 13 janvier dernier, le réseau de surveillance Sentinelles-Inserm a enregistré 151 000 nouveaux cas de cette maladie, et a donc dépassé le seuil épidémique (qui est de 207 cas pour 100 000 habitants).

Toutefois, il faudra patienter une semaine encore avant de confirmer l’épidémie. Pour savoir combien de personnes sont porteuses de la maladie, les médecins Sentinelles se sont basés sur le nombre de cas de diarrhées aiguës vus en consultation.

La semaine dernière, la Lorraine (451 cas pour 100 000 habitants), le Limousin (407 cas pour 100 000 habitants) et la région PACA (Provence-Alpes-Côte-d’Azur, 395 cas pour 100 000 habitants) étaient les régions les plus atteintes. Les personnes touchées était en majorité des hommes (51%) et les âges allaient de 4 mois à 96 ans, la moyenne était de 25 ans.

La gastro-entérite, qu’est-ce-que c’est ?

La gastro entérite est une infection du système digestif qui cause des nausées, des vomissements, des crampes abdominales (oui c’est un peu comme recommencer le 1er trimestre de grossesse) mais aussi de la diarrhée, et qui se transmet facilement.

Généralement, cette maladie se guérit rapidement, les symptômes surviennent rapidement et disparaissent en moyenne au bout d’1 à 3 jours. Mais durant ces trois jours, on a l’impression de vivre un véritable enfer. Etant enceinte, la gastro entérite n’est pas une complication grave pour le foetus, sauf en cas de forte fièvre ou de déshydratation. Si l’un ou les deux cas surviennent et se prolongent durant plus de 48 heures, il faut vite prendre rendez-vous avec son médecin car c’est à ce moment-là qu’il peut y avoir des conséquences négatives sur le fœtus (naissance prématurée ou naissance de bébé avec un faible poids)

Voir Aussi

Quelles sont les précautions à prendre ?

Durant les épisodes de gastro-entérite, il est conseillé de ne pas entrer en contact avec les personnes infectées, de se reposer, de boire de l’eau petit à petit et avec de petites gorgées, de ne prendre aucun médicaments sans l’aval du médecin, de se laver les mains régulièrement au moins 15 secondes d’affilée, d’éviter les lieux publics, de ne pas manger d’aliments périmés, et de laver avec le plus grand soin les fruits et les légumes.


En somme, on se met sous la couette devant un bon film et on ne craindra rien ! Si c’est bébé qui est atteint, prudence : les premiers mois, la gastro-entérite peut être mortelle pour un tout-petit, en raison d’une déshydratation très rapide. En période endémique, il faut éviter autant que possible de promener bébé dans les lieux publics (centres commerciaux, transports en commun…), et, comme d’habitude, toujours se laver les mains avant de prendre bébé. Aux premiers symptômes, il faut consulter le médecin.

Et toujours avoir dans son armoire à pharmacie des sels de réhydratation orale, indispensables en cas de diarrhée aiguë chez bébé.

Voir les commentaires (0)

Laisser votre commentaire