Allaitant dans un hôpital, pourquoi cette maman est rappelée à l’ordre par des infirmières ?

Darcie Pennington, une maman de 18 ans, a mis en danger sa « dignité » d’après des infirmières du Royal Liverpool University Hospital (Angleterre)… Pourquoi ? Parce que la jeune femme allaitait en public son petit Morris, âgé de 4 mois. Selon les mêmes infirmières c’est un « geste sexuel » qu’elles ont voulu rappeler à l’ordre pour préserver la pudeur de la maman. Humiliée, la jeune femme a alors relaté les événements sur son compte Facebook, avant d’affirmer que l’allaitement n’était ni un acte sexuel, ni une atteinte à la dignité.

L’allaitement en public, un geste « sexuel » ?

Le 30 avril dernier, Darcie rendait visite à sa grand-mère atteinte d’un cancer, et a décidé d’allaiter son enfant à côté du lit de cette dernière pour pouvoir profiter pleinement d’une visite de 2 heures. Elle a alors été abordée par une infirmière, qui lui a dit qu’elle devait allaiter son bébé dans une salle privée. Interloquée, la jeune femme a répondu qu’elle était légalement autorisée à donner le sein à son bébé là où elle le souhaitait.

Mais, d’après Darcie, une autre infirmière a renchéri en affirmant qu’elles cherchaient à protéger sa dignité. Elles considéraient apparemment que l’allaitement était « sexuel » et rendait les hommes mal à l’aise. Elles ont ensuite tiré le rideau sur la jeune maman, qui s’est sentie humiliée et honteuse. « Elles m’ont fait me sentir comme si je me comportais mal« , a-t-elle écrit sur sa page Facebook.

Des excuses publiques de l’hôpital

L’infirmière en chef de l’hôpital, Colin Hont, a assuré dans un communiqué le 11 mai dernier que l’hôpital « soutenait pleinement l’allaitement » et que les visiteuses pouvaient allaiter là où elles le voulaient, même si des espaces privés étaient disponibles pour les mères qui désiraient plus d’intimité. Elle a adressé des excuses à Darcie.

 

 

Voir Aussi

 

 

 

Voir les commentaires (0)

Laisser votre commentaire