A partir de quel âge peut-on donner de la nourriture solide à bébé pour éviter l’obésité ?

Le moment à partir duquel on commence à donner de la nourriture solide à bébé semble déterminant pour son métabolisme futur. Publiée dans the Journal of Pediatrics, une toute nouvelle étude menée par L’Institut Murdoch pour la recherche pédiatrique et l’Université de Melbourne en Australie semble avoir identifié l’âge idéal pour la diversification alimentaire afin de prévenir le risque de surpoids. En effet, au même titre que les scientifiques recommandent déjà d’introduire de la nourriture solide entre 4 et 6 mois, afin de réduire le risque de développer des allergies, c’est la première fois qu’on évoque l’obésité comme étant le deuxième enjeu de cette phase importante de l’alimentation de bébé.

L’allaitement toujours au cœur des enjeux

Identifier l’âge optimal pour donner de la nourriture solide à bébé est depuis longtemps source de confusion pour les parents. Mais pour les experts, l’introduction entre 5 et 6 mois diminuerait la probabilité pour les bébés d’avoir un indice de masse corporelle élevé à l’âge de 1 an. De plus, ils ont constaté que, plus longtemps les bébés étaient allaités, moins ils avaient de risque d’être en surpoids. « Le lait maternel est meilleur pour bébé et la raison pour laquelle on pense que c’est le cas, c’est parce que le bébé régule lui-même son appétit, il boit seulement ce dont il a besoin », a déclaré la pédiatre gastro-entérologue et allergologue, le Professeur Katie Allen de l’Institut Murdoch. Pour information, l’Organisation Mondiale de la Santé recommande l’allaitement exclusif pendant les six premiers mois.

6 mois : l’âge idéal

Pour réduire le risque de développer des allergies, les lignes directrices australiennes sur l’alimentation des nourrissons recommandent d’introduire des solides vers l’âge de 6 mois et pas avant 4 mois (les recommandations françaises conseillent d’introduire de la nourriture solide entre 4 et 6 mois). Il s’avère, en plus, que les nouvelles découvertes sur la prévention de l’obésité vont dans le sens des recommandations déjà établies sur la diversification alimentaire afin d’éviter les allergies.

Les recherches évoquent aussi l’importance de ne pas introduire trop tard les aliments solides. « Si la nourriture solide était introduite avant quatre mois ou retardée après l’âge de sept mois, alors cela semblait augmenter le risque de surpoids et d’obésité », a déclaré le Professeur Katie Allen.

Les bébés auxquels on introduisait des aliments solides avant 4 mois étaient trois fois plus susceptibles d’avoir un IMC supérieur à la normale par rapport à ceux qui avaient reçu leurs premiers aliments solides à 6 mois. « Le gain de poids au début de la vie est un facteur de risque important au surpoids plus tard », a ajouté le Professeur Allen, « Ainsi, il s’est avéré que les bébés qui prennent du poids trop rapidement sont plus à risque de développer des problèmes de santé cardiovasculaire plus tard, au cours de leur vie. »


 

 

Voir les commentaires (0)

Laisser votre commentaire