A 61 ans, elle devient la mère porteuse de sa fille qui n’arrive pas à avoir un enfant

Kristine, la maman de Sara Connell a proposé à sa fille de devenir sa mère porteuse. Confrontée à des problèmes de fertilité, Sara, a accepté l’offre de sa mère, âgée de 61 ans.

En 2004, Sara et Bill ont essayé de fonder un foyer et ont alors rencontré de nombreuses difficultés durant sept ans : « Je n’arrivais pas à être enceinte alors j’ai commencé deux ans d’acupuncture, de yoga et de jus d’herbes. J’ai aussi tenté des traitements allopathiques pendant un an. Nous avons ensuite fait une FIV et j’étais enceinte de jumeaux. Nous étions si heureux. »raconte Sara au Mirror.

Malheureusement, ce bonheur sera de courte durée puisque les bébés naissent morts-nés après cinq mois et demi de grossesse.

bebe mamie

Plusieurs FIV et fausses couches avant d’opter pour une mère porteuse

Le couple originaire de Chicago raconte son combat: « J’étais enceinte un an plus tard et j’ai fait une nouvelle fausse-couche. » Sarah et Bill persévèrent malgré tout  et multiplient les fécondations in vitro en vain. Sara décrit cette épreuve : « C’était comme se battre contre un mur. » La jeune femme raconte son parcours du combattant : « Nous nous sentions à bout et nous avions épuisé nos économies. Nous avons dit à nos familles que nous faisions un break et que nous les tiendrons informés. » Malgré tout, Sara et Bill restaient à l’affût et faisaient déjà quelques recherches concernant l’adoption et les mères porteuses.

Kristine envoie une lettre qui va changer la vie de sa fille

De son côté, Kristine, la mère de Sara, a une idée pour aider sa fille à avoir un enfant. Sara raconte: « Ma mère a lu une histoire sur Internet à propos d’une femme ménopausée qui a donné naissance à un enfant. » Elle poursuit : « Elle et ses amis faisaient des blagues sur la contraception quand elle a eu une idée lumineuse en rentrant chez elle. » 

Ayant adoré sa propre grossesse, Kristine a décidé de faire part à sa fille de son idée : « Elle nous a écrit une lettre pour nous proposer d’être notre mère porteuse. J’ai pleuré de joie. » Sara raconte : « Nous avons été d’accord sur le fait que c’était une idée folle, mais nous ne savions pas si c’était réalisable. »

finn mamie 3

Après avoir pris cette incroyable décision, la famille a commencé les démarches en contactant un médecin et un avocat : « C’était très émouvant, nous avons fait le pacte d’être honnêtes les uns envers les autres même si ça nous mettait mal à l’aise. J’étais heureuse d’avoir été si bien conseillée », déclare Sara.

 

Une grossesse à trois

Une fois enceinte, Kristine a déménagé à Chicago pour être au plus près du couple de futurs parents. Tous les trois, ils ont lu Harry Potter au bébé et lui ont chanté des chansons alors qu’il était encore dans le ventre de sa mamie. Sara insiste sur le fait que cette expérience inédite l’a davantage rapprochée de sa mère.

A 4 ans, Finn sait qu’il a été mis au monde par sa grand-mère

Maintenant Finn a 4 ans, et il a demandé à sa maman comment étaient conçus les enfants. Sara raconte ce moment : « Je lui ai raconté l’histoire de la manière la plus simple possible : ‘Habituellement, on prend une partie de la maman et du papa et le bébé grandit dans le ventre de la maman.’ »

La maman de Finn a tenu à ne pas lui cacher la vérité le concernant : « Je lui ai dit : ‘Mon ventre a une partie cassée donc on a pris un peu de maman et de papa et tu es allé dans le ventre de mamie. J’étais avec toi tous les jours jusqu’à ta naissance. » Le petit Finn a alors simplement répondu: « C’est cool. »

couple finn 1

Depuis, Sara Connell a raconté son histoire dans un livre et explique que Finn va très bien et qu’il a notamment hérité des talents de cuisinier de son papa. Suite à son ouvrage, elle a eu de nombreuses réactions de femmes qui disent que leur sœur ou leur cousine a accepté d’être leur mère porteuse.


Bien conseillée par un avocat spécialisé, ces familles ont pu surmonter l’infertilité. Néanmoins, les mères porteuses sont encore sujet à polémique et ne sont pas autorisées partout. En France, ce recours est toujours illégal.

finn couple 3

 

finn mamie 1

 

 

finn

Voir les commentaires (0)

Laisser votre commentaire