Neufmois.fr » Au fil de l'actu » Actus bĂ©bĂ© » 63 % des jeunes veulent un congĂ© paternitĂ© plus long

63 % des jeunes veulent un congé paternité plus long

D’aprĂšs le dernier baromĂštre de la Direction de la recherche, des Ă©tudes, de l’évaluation et des statistiques (DREES), rendu public le 17 janvier, plus de six Français sur dix, ĂągĂ©s de 18 Ă  24 ans, seraient favorables Ă  un allongement du congĂ© paternitĂ©. Depuis 2002, les pĂšres peuvent bĂ©nĂ©ficier d’un congĂ© paternitĂ© de 11 jours, en plus des 3 jours accordĂ©s par le Code du Travail.

Qui prend le congé paternité ?

En France, depuis 2002, les pĂšres peuvent bĂ©nĂ©ficier d’un congĂ© paternitĂ©. Pour y avoir droit, il faut que le pĂšre ait travaillĂ© pendant un an ou ait perçu une allocation-chĂŽmage sur la mĂȘme durĂ©e. Il peut aller jusqu’à 18 jours en cas de naissances multiples.

En 2013, 7 pĂšres sur 10 avaient demandĂ© Ă  en bĂ©nĂ©ficier. Mais il existe des diffĂ©rences en fonction de l’emploi. En effet, on observe que 9 pĂšres sur 10 qui travaillent dans le secteur public prennent leur congĂ© paternitĂ©.
À l’inverse, les pĂšres travailleurs indĂ©pendant ou ayant un emploi prĂ©caire, ne sont que 3 sur 10 Ă  le prendre. À noter que les mamans Ă©tant dans le mĂȘme cas ne sont que 6 sur 10 Ă  prendre leur congĂ© maternitĂ©.

Le baromĂštre montre Ă©galement, que le congĂ© paternitĂ© est plus systĂ©matique, au sein des familles oĂč les tĂąches sont partagĂ©es. Quand les deux parents travaillent, les pĂšres prennent plus souvent leur congĂ© paternitĂ© et sont plus impliquĂ©s dans les tĂąches familiales. En revanche, si la mĂšre ne travaille pas, les pĂšres prennent moins souvent leur congĂ© paternitĂ© et ont tendance Ă  ĂȘtre moins impliquĂ©s dans les tĂąches familiales.


Les parents favorables à l’allongement

D’aprĂšs les chiffres du baromĂštre, 38 % des Français jugent le congĂ© paternitĂ© trop court, contre 33 % pour le congĂ© maternitĂ©. Mais ces chiffres atteignent 63 % chez les jeunes de 18 Ă  24 ans, mais descendent Ă  19 % des 50 ans ou plus.

Parmi les parents d’enfants de moins de 3 ans, 56 % seraient favorables Ă  l’allongement du congĂ© paternitĂ©. Et parmi eux, 47 % estiment aussi que le congĂ© maternitĂ© est trop court. Un chiffre de plus en plus Ă©levĂ© et qui montre la volontĂ© des pĂšres Ă  s’impliquer d’avantage dans l’éducation de leurs enfants.

En septembre, un rapport de l’Inspection gĂ©nĂ©rale des affaires sociales prĂ©conisait d’allonger le congĂ© paternitĂ© Ă  deux ou trois semaines et de le rendre en partie obligatoire, afin d’augmenter le nombre de pĂšres qui en bĂ©nĂ©ficierait.

Le congé paternité en Europe

Si l’on compare le congĂ© paternitĂ© en France, Ă  celui de certains de nos voisins europĂ©ens, on peut dire que notre pays est un peu en retard. Ainsi, depuis juin 2018, en Espagne, les pĂšres et les mĂšres, bĂ©nĂ©ficient de 16 semaines de congĂ©.


Dans les pays scandinaves, les congĂ©s paternitĂ© et maternitĂ© peuvent aller jusqu’à 480 jours en SuĂšde pour les deux parents. En NorvĂšge, le congĂ© paternitĂ© est de 112 jours pour le pĂšre contre 315 pour la mĂšre. On peut dire qu’ils sont gĂ©nĂ©reux !


À lire absolument