Neufmois.fr » Au fil de l'actu » Actus bĂ©bĂ© » En marche vers un congĂ© paternitĂ© plus long et obligatoire ?

En marche vers un congé paternité plus long et obligatoire ?

Rallonger le congĂ© paternitĂ© d’une durĂ©e initiale de 11 jours, jusqu’Ă  3, voire 4 semaines, voilĂ  ce que propose un nouveau rapport remis mardi Ă  l’exĂ©cutif. Le but d’une telle mesure serait de rĂ©duire les inĂ©galitĂ©s professionnelles mais Ă©galement les inĂ©galitĂ©s dans le couple. Le Premier Ministre Edouard Philippe devrait Ă©tudier cette proposition dans les prochains jours.

Rallongement du congé paternité : ce qui pourrait changer

Actuellement, le congĂ© paternitĂ©, mis en place en 2002, est d’une durĂ©e de 11 jours pour une naissance simple et 18 jours pour une naissance multiple. De plus, les pĂšres ont le droit Ă  3 jours de cangĂ©s naissance. Mais ce ne sera peut-ĂȘtre plus le cas dans quelques temps. Dans un rapport remis par le Premier Ministre Edouard Phillippe Ă  l’IGAS, la prolongation du congĂ© paternitĂ© est suggĂ©rĂ©e, ainsi que l’Ă©ventuelle dĂ©cision de rendre celui-ci obligatoire afin d’encourager de nombreux pĂšres Ă  bĂ©nĂ©ficier de ce droit. Une mesure qui pourrait changer beaucoup de choses dans l’organisation et la vie du couple. Cela pourrait permettre Ă©galement de sĂ©curiser la prise en charge de la maman et du nouveau-nĂ© dans les premiers jours qui suivent le retour au domicile. En effet, l’encadrement de bĂ©bĂ© au cours des premiers moments de sa vie est primordial.

Une avancée importante pour les pÚres

Aujourd’hui, 7 pĂšres sur 10 profitent de leurs congĂ©s paternitĂ© et pour la plupart en totalitĂ©. Le dĂ©putĂ© Bastien Lachaud, interrogĂ© mercredi sur Europe1 prĂ©cise que ce pourcentage est important, mais que pour 30% des pĂšres qui ne le prennent pas, leurs conditions de travail ou leur employeur sont largement mises en cause. Rendre ce congĂ© plus long et obligatoire, sera ainsi, selon le dĂ©putĂ©, « une vraie avancĂ©e pour les pĂšres ». Cela permettrait Ă©galement de travailler sur la question d’Ă©galitĂ© entre les sexes, longtemps questionnĂ©e dans le milieu professionnel. Ainsi, le congĂ© paternitĂ© devra ĂȘtre Ă©galement revu sur la question salariale. Pour qu’il soit complet, rĂ©clame le dĂ©putĂ©, il ne faudra pas qu’il y ait de « perte de salaire ». Une mesure qui est donc Ă  suivre…

À lire absolument