En train de lire
Congé parental : le petit guide indispensable pour en profiter un maximum

Congé parental : le petit guide indispensable pour en profiter un maximum

Vous avez envie de profiter de votre bébé au maximum, de passer du temps avec lui, de le voir grandir, bref de profiter du moindre instant de bonheur avec votre tout-petit. Et si vous optiez pour le congé parental ? Mais en matière de démarches administratives, il n’est pas toujours facile de s’y retrouver ! Voici quelques pistes pour tout savoir sur ce congé.

Combien de temps dure un congé parental ?

Tout dépend du nombre d’enfants que vous avez. Pour un premier, le congé parental doit suivre le congé maternité si c’est la maman qui en fait la demande ou le congé paternité s’il s’agit du papa ! L’avantage, c’est que le congé parental se décline au féminin et masculin. Suite à la loi sur la réforme du congé parental, adoptée par l’Assemblée nationale le 21 juin 2014, de nouvelles dispositions ont été mises au point pour l’égalité homme/femme. A compter du 1er juillet 2014, les parents d’un enfant, qui avaient droit à 6 mois maximum avec une compensation financière (le complément libre choix d’activité) pourront prendre six mois de plus à condition qu’il s’agisse du second parent bénéficiaire. A partir du deuxième enfant, la réforme prévoit que les papas s’arrêtent six mois pour que le congé dure deux ans et demi au total. Sinon, le congé parental n’est plus que d’une durée de deux ans.

Le complément de libre choix d’activité (CLCA) s’appellera désormais la « PREPARE » (prestation partagée d’accueil de l’enfant). Il sera allongé de six mois au premier enfant si ces six mois supplémentaires sont pris par le conjoint. Le congé sera en revanche réduit à deux ans à partir du deuxième enfant. Pour continuer de courir jusqu’à ses 3 ans, comme c’est le cas aujourd’hui, il devra être pris ensuite par le second parent.

Autre nouveauté de la réforme : le montant de l’indemnisation sera le même pour tous les ménages, soit 390 euros. Auparavant, les familles qui ne percevaient pas l’allocation de base de 166 euros par mois voyaient leur CLCA majoré de ce même montant.


Le congé parental prend fin aux 3 ans de votre enfant

Vous êtes libre de choisir votre congé parental. La loi prévoit une durée maximum d’un an, avec toutefois possibilité de renouveler deux fois.

Comment faire sa demande de congé parental ?

Il faut en faire la demande auprès de votre employeur un mois avant la fin de votre congé maternité ou paternité par lettre recommandée avec accusé de réception, tout en précisant la durée souhaitée et le mode (partiel ou complet). Vous devez justifier d’un an d’ancienneté dans votre entreprise à la date de la naissance ou de l’arrivée de l’enfant dans votre foyer si adoption. De même, la fin du congé doit être effectuée un mois avant le terme prévu par lettre recommandée avec accusé de réception.

Le congé parental peut être pris à temps complet ou partiel

Si le congé est partiel, vous n’avez pas le droit de travailler moins de 16 heures par semaine. Votre employeur n’a pas le droit de refuser votre congé parental, même à temps partiel, la répartition du temps de travail devant s’effectuer avec son accord. Vous et votre compagnon pouvez demander simultanément un congé parental à temps partiel.

Voir Aussi

Quelle rémunération touchent les parents en congé ?

Pendant votre congé parental complet, vous ne touchez aucun salaire mais conservez vos droits en matière de Sécurité sociale. Si vous optez pour un temps partiel, vous êtes rémunéré au prorata de votre temps de travail. Vous pouvez percevoir sous certaines conditions des aides de la CAF et même exercer l’activité d’assistante maternelle.


Bon à savoir

Si vous avez pris un congé parental, vous êtes prioritaire lors de l’inscription en crèche de votre enfant, sous réserve de places disponibles, évidemment. Et lorsque vous reprenez votre travail après un congé parental, vous devez retrouver votre travail dans les mêmes conditions (même qualification, même salaire mais attention, pas forcément le même poste de travail).

Plus de renseignements sur : www.service-public.fr


Voir les commentaires (0)

Laisser votre commentaire