Mon bébé a de drôles de symptômes : et si c’était une urgence ?

Un peu de fièvre, une petite diarrhée… Ne soyons pas trop optimiste devant ces symptômes qui peuvent annoncer une maladie grave ! Avec le Dr Lyonel Rossant, pédiatre, on fait le tour de ces petits bobos qui peuvent en cacher de plus gros.

Bébé a de la fièvre

L’élévation de la température est un phénomène de défense de l’organisme contre les infections. Une fièvre élevée peut avoir des conséquences graves, surtout chez le nourrisson qui court notamment un risque de déshydratation et de convulsions.

Alerte ! On parle de fièvre à partir de 38 °C si elle persiste plus de deux jours consécutifs, ou si la température de l’enfant atteint 38,5 °C et plus.

Je fais quoi ? Consultez le jour même si le bébé a moins de 4 mois. Si la température du nourrisson monte à 40 °C, filez directement aux urgences. La consultation est impérative, quel que soit l’âge de l’enfant si la fièvre s’accompagne de pâleur, comportement anormal, somnolence, tremblements des membres, pourtour de la bouche bleu, mal de tête, intolérance à la lumière, vomissement, nuque raide, taches ou points rouges sous la peau. Et faites-le boire autant qu’il le souhaite pour éviter la déshydratation.

Il a de la diarrhée, il vomit

C’est sans doute une gastro-entérite. Cette inflammation virale des intestins frappe surtout en hiver, avec un pic entre le 15 novembre et le 15 janvier. Mais peut aussi survenir à d’autres moments.

Alerte ! Bébé a des nausées, des selles diarrhéiques, des maux de ventre, a perdu l’appétit et souvent de la fièvre.

Je fais quoi ? Il faut consulter dès l’apparition des symptômes ci-dessus. Le plus tôt possible si l’enfant refuse de boire et s’il perd du poids et si la gastro-entérite persiste au-delà de trois jours, fini de rigoler, on fonce chez le médecin dare-dare car bébé risque une déshydratation. Avant 6 mois, c’est une urgence absolue, nécessitant souvent une hospitalisation. Dès l’apparition des selles liquides, il faut donner à bébé des solutés de réhydratation orale (à toujours avoir chez soi, au cas où…)

Bébé est constipé

On parle de constipation s’il y a moins de trois selles par semaine ou si le volume des selles est trop faible.

Alerte ! Lorsque les selles sont rares et trop dures, que bébé semble souffrir de maux de ventre et pleure beaucoup. Bébé risque de faire une occlusion intestinale et là, S.O.S…


Je fais quoi ? Il faut consulter quand l’enfant semble souffrir de maux de ventre ou que du sang apparaît dans les selles. Le médecin prescrit en général un changement de régime alimentaire plus riche en fibres mais si celui-ci ne donne pas de résultats en deux ou trois jours, il faut re-consulter, car un traitement médicamenteux sera sans doute nécessaire.

Il a du mal à respirer

En hiver, une bronchite peut se déclarer chez un nourrisson, en complication d’une rhino- pharyngite d’origine virale.

Alerte ! Une toux rauque, une respiration difficile et bruyante à l’expiration, accompagnée parfois de fièvre sont des symptômes à prendre au sérieux ! Quand les symptômes évoquent une laryngite, c’est une urgence absolue car le gonflement du larynx peut bloquer les voies respiratoires.

Je fais quoi ? Consultez dès l’apparition des symptômes ci-dessus et de toute urgence pour un enfant de moins de 6 mois car la détresse respiratoire peut lui être fatale. Avant 3 mois, l’hospitalisation est quasi-systématique. Attention ! Il ne faut surtout pas donner de sirop antitussif, totalement contre-indiqué chez les bébés ! En cas de bronchiolite avérée, des séances de kinésithérapie respiratoire seront souvent prescrites mais l’homéopathie donne aussi de bons résultats.

Voir les commentaires (0)

Laisser votre commentaire