Réapprendre à aimer son corps après la grossesse

Lors de la sortie de la maternité, le corps « post-partum » est encore bien loin de l’image du corps d’avant. Ce corps qui a porté la vie va prendre du temps pour s’en remettre, et beaucoup de femmes mettront du temps à réapprendre ce corps, à l’apprivoiser et à l’aimer de nouveau. Voici quelques mots pour vous et pour votre corps.

Donner le temps au temps

Oui ! Se donner du temps est important. Dans la société d’aujourd’hui où tout le monde cherche l’immédiateté, et où les réseaux sociaux font loi, il est primordial de prendre du recul. Pour cela on commence par relativiser !

Votre corps vient de créer un être  humain, de le porter pendant neuf mois et pour couronner le tout, de le mettre au monde. Quelque soit la façon dont vous avez accouché d’ailleurs – césarienne, voie basse, péridurale ou non – votre corps vient de traverser probablement une des plus intense période de sa vie. Pourquoi exiger de lui qu’il redevienne athlétique, lisse, musclé et autres injonctions en seulement quelques mois !? Votre corps à besoin de repos, de bienveillance, et surtout de temps, d’autant plus que maintenant, bébé est là et que lui aussi vous en demande, du temps !

Dire merci à soi-même et à son corps !

Alors on respire, on coupe les réseaux sociaux, et on commence par des moments de gratitude. Rien de tel que de dire merci à son corps pour renouer les liens avec lui ! Avez-vous déjà pris le temps de vous regarder dans un miroir et de vous dire merci, réellement merci, pour tout l’énergie dépensée durant ces longs mois de grossesse. Merci d’avoir su faire quand la tête ne savait plus vraiment où elle en était, trop occupée à se débattre avec les hormones.

Un excellent exercice de développement personnel conseil de trouver, chaque soir, trois choses pour lesquels vous pouvez avoir de la gratitude dans votre journée. Trois choses, grandes ou petites, vous ont peut-être fait sourire, vous ont apporté de l’amour ou juste un moment pour souffler… Et pourquoi pas trois choses que votre corps à fait pour vous ? Marcher, nourrir votre bébé, le porter, respirer, manger …

S’accorder des moments pour soi

Ce n’est pas forcément la chose la plus évidente quand un bébé est accroché à vous quasiment 24h/24 et que vous ne trouvez pas toujours le temps (ni la force) de prendre ne serait-ce qu’une douche. 

Dans la douche justement, accordé vous quelques minutes d’automassage ! Non seulement votre corps a changé, mais les sensations qu’il vous procure au quotidien aussi. Seule ou à deux, pourquoi ne pas partir à l’exploration de se nouveau corps, par le touché notamment.


Voir Aussi

Retrouver confiance en son corps peut aussi passer par les mains de l’autre. Faites-vous livrer votre nourriture préférée ! Et même si vous avez encore ces fameux kilos en trop ! Vous faire plaisir de temps à autres, c’est aussi vous réconcilier avec vous-même ! Dans votre lit, en allant vous coucher, où avant de vous lever, faite un ou deux étirements, le dos, les épaules, faites quelques dos ronds dos, dos creux. Si vous n’êtes pas inspiré, des livres pourront vous aider tels que « 100 postures de yoga avec mon bébé » de Sophie Dumoutet, ou « Mon corps après bébé, tout (ou presque) se joue avant 6 semaines » de Bernadette de Gasquet. Et pourquoi pas vous rendre à un cours de yoga post natal ou de gym maman bébé pour bouger, respirer et rencontrer d’autres nouvelles mamans ?

Un corps différent, un corps qui a enfanté !

Alors voilà, il y a aussi quelque chose que vous devez savoir. Votre corps est différent, et il ne sera plus jamais exactement « comme avant ». Exactement de la même façon qu’il n’était pas le même juste avant que vous ne tombiez enceinte que lorsque vous aviez 15 ans. Il en va sûrement de même avec la personne que vous étiez avant d’être mère, et celle que vous êtes maintenant.

Tout bouge, tout change, tout évolue constamment, cette fois c’est peut-être un pas un peu plus grand dans ce changement que vous avez fait. Bonne nouvelle, cela signifie que tout est encore en mouvement et que tout est possible ! Votre corps n’est plus tout à fait le même et vous non plus, mais qui a dit que c’était forcément moins bien ? Comment savez vous que cette version de vous-même n’est pas la meilleure version que vous n’avez jamais été ?