Neufmois.fr » Mon bĂ©bĂ© » Ma vie de maman » RĂ©apprendre Ă  aimer son corps aprĂšs la grossesse

RĂ©apprendre Ă  aimer son corps aprĂšs la grossesse

Lors de la sortie de la maternitĂ©, le corps « post-partum » est encore bien loin de l’image du corps d’avant. Ce corps qui a portĂ© la vie va prendre du temps pour s’en remettre, et beaucoup de femmes mettront du temps Ă  rĂ©apprendre ce corps, Ă  l’apprivoiser et Ă  l’aimer de nouveau. Voici quelques mots pour vous et pour votre corps.

Donner le temps au temps

Oui ! Se donner du temps est important. Dans la sociĂ©tĂ© d’aujourd’hui oĂč tout le monde cherche l’immĂ©diatetĂ©, et oĂč les rĂ©seaux sociaux font loi, il est primordial de prendre du recul. Pour cela on commence par relativiser !

Votre corps vient de crĂ©er un ĂȘtre  humain, de le porter pendant neuf mois et pour couronner le tout, de le mettre au monde. Quelque soit la façon dont vous avez accouchĂ© d’ailleurs – cĂ©sarienne, voie basse, pĂ©ridurale ou non – votre corps vient de traverser probablement une des plus intense pĂ©riode de sa vie. Pourquoi exiger de lui qu’il redevienne athlĂ©tique, lisse, musclĂ© et autres injonctions en seulement quelques mois !? Votre corps Ă  besoin de repos, de bienveillance, et surtout de temps, d’autant plus que maintenant, bĂ©bĂ© est lĂ  et que lui aussi vous en demande, du temps !

Dire merci Ă  soi-mĂȘme et Ă  son corps !

Alors on respire, on coupe les rĂ©seaux sociaux, et on commence par des moments de gratitude. Rien de tel que de dire merci Ă  son corps pour renouer les liens avec lui ! Avez-vous dĂ©jĂ  pris le temps de vous regarder dans un miroir et de vous dire merci, rĂ©ellement merci, pour tout l’énergie dĂ©pensĂ©e durant ces longs mois de grossesse. Merci d’avoir su faire quand la tĂȘte ne savait plus vraiment oĂč elle en Ă©tait, trop occupĂ©e Ă  se dĂ©battre avec les hormones.


Un excellent exercice de dĂ©veloppement personnel conseil de trouver, chaque soir, trois choses pour lesquels vous pouvez avoir de la gratitude dans votre journĂ©e. Trois choses, grandes ou petites, vous ont peut-ĂȘtre fait sourire, vous ont apportĂ© de l’amour ou juste un moment pour souffler
 Et pourquoi pas trois choses que votre corps Ă  fait pour vous ? Marcher, nourrir votre bĂ©bĂ©, le porter, respirer, manger 


S’accorder des moments pour soi

Ce n’est pas forcĂ©ment la chose la plus Ă©vidente quand un bĂ©bĂ© est accrochĂ© Ă  vous quasiment 24h/24 et que vous ne trouvez pas toujours le temps (ni la force) de prendre ne serait-ce qu’une douche. 

Dans la douche justement, accordĂ© vous quelques minutes d’automassage ! Non seulement votre corps a changĂ©, mais les sensations qu’il vous procure au quotidien aussi. Seule ou Ă  deux, pourquoi ne pas partir Ă  l’exploration de se nouveau corps, par le touchĂ© notamment.

Retrouver confiance en son corps peut aussi passer par les mains de l’autre. Faites-vous livrer votre nourriture prĂ©fĂ©rĂ©e ! Et mĂȘme si vous avez encore ces fameux kilos en trop ! Vous faire plaisir de temps Ă  autres, c’est aussi vous rĂ©concilier avec vous-mĂȘme ! Dans votre lit, en allant vous coucher, oĂč avant de vous lever, faite un ou deux Ă©tirements, le dos, les épaules, faites quelques dos ronds dos, dos creux. Si vous n’ĂȘtes pas inspirĂ©, des livres pourront vous aider tels que « 100 postures de yoga avec mon bĂ©bé » de Sophie Dumoutet, ou « Mon corps aprĂšs bĂ©bĂ©, tout (ou presque) se joue avant 6 semaines » de Bernadette de Gasquet. Et pourquoi pas vous rendre Ă  un cours de yoga post natal ou de gym maman bĂ©bĂ© pour bouger, respirer et rencontrer d’autres nouvelles mamans ?


Un corps différent, un corps qui a enfanté !

Alors voilĂ , il y a aussi quelque chose que vous devez savoir. Votre corps est diffĂ©rent, et il ne sera plus jamais exactement « comme avant ». Exactement de la mĂȘme façon qu’il n’était pas le mĂȘme juste avant que vous ne tombiez enceinte que lorsque vous aviez 15 ans. Il en va sĂ»rement de mĂȘme avec la personne que vous Ă©tiez avant d’ĂȘtre mĂšre, et celle que vous ĂȘtes maintenant.

Tout bouge, tout change, tout Ă©volue constamment, cette fois c’est peut-ĂȘtre un pas un peu plus grand dans ce changement que vous avez fait. Bonne nouvelle, cela signifie que tout est encore en mouvement et que tout est possible ! Votre corps n’est plus tout Ă  fait le mĂȘme et vous non plus, mais qui a dit que c’était forcĂ©ment moins bien ? Comment savez vous que cette version de vous-mĂȘme n’est pas la meilleure version que vous n’avez jamais Ă©té ?


À lire absolument