Neuf Mois pour les sages-femmes 9Love - L'Eshop Grossesse

Suites de couches la vérité : 7 trucs pas sexy qui arrivent après l’accouchement

Vous pensiez avoir fait le plus dur – à savoir : faire sortir de votre corps un petit être humain – et être enfin tranquille ? Eh ben non ! Accouchement acte 2 : les suites de couches, aussi appelées post-partum. Gros sujet tabou en perspective, mais Neuf Mois vous dit toute la vérité, rien que la vérité. On vous le jure. Pourquoi ma mère ne m’a rien dit ?

1. Les lochies

Mais qu’est-ce que c’est que ça encore ? Un truc dont on nous cacherait l’existence depuis la nuit des temps ? Pas de panique. Les lochies, c’est le mignon petit nom pour évoquer les saignements interminables et abondants que vous vous payez après l’accouchement, et qui vous valent les culottes filets garnies de protections hygiéniques taille XXXXL. Sexy. Ne pleurez pas, ça passe. Tout passe.

Solution Neuf Mois : en cas de saignements abondants, utiliser des culottes pour incontinence urinaire, bien plus pratiques. C’est pas sexy dis comme ça mais les protections dans la culotte filet, c’est pas dingue non plus. Dans tous les cas, évitez les protections parfumées. Choisissez des serviettes en coton lavables ou à usage unique hypoallergéniques. Et dites-vous qu’en moyenne, les lochies c’est fini en 20 jours !

2. Les tranchées

Heu… comme pendant la première guerre mondiale ? Ah bah ça donne une idée ! Les tranchées, c’est un peu les contractions épisode 45 : l’utérus commence son travail de rétractation à peine bébé sorti, pour retrouver son volume initial. Et vous le ressentez de manière plus intense si vous allaitez. Parfois, ça fait mal. Les multipares savent : c’est encore pire à partir du deuxième bébé, à tel point que vous vous êtes demandé, à un moment, si y en avait pas un autre là-dedans (de bébé) prêt à sortir.

Solution Neuf Mois : bouillotte chaude sur le ventre, antidouleurs… tout ce que qui peut vous soulager les heures qui suivent l’accouchement, car, heureusement, les tranchées diminuent en intensité rapidement ! Avoir en tête que c’est un mal pour une bien : si ça contracte, ça veut dire que le système hormonal fonctionne bien, on produit de l’ocytocine grâce à la succion du bébé. L’utérus se réduit alors plus rapidement… et le ventre aussi, youpi !

3. Le périnée en chou-fleur

Pas de scoop : un bébé est sorti de votre petite fleur. Un truc d’environ 3 kilos (ou plus pour les moins chanceuses), et, forcément, c’est un peu dur les jours qui suivent : relâchement musculaire, douleurs, points de suture en cas d’épisiotomie, de déchirure ou de césarienne, gonflement, hématomes, incontinence dans le pire des cas, etc., etc., on arrête là ça vaut mieux. Pour rester (un peu) pudique en résumant bien l’affaire, on dira qu’aller aux toilettes les premiers jours représente votre challenge numéro 1. Avant même le premier bain de bébé.

Solution Neuf Mois : les premiers jours, faire attention aux positions (on se doute que vous n’aurez pas envie de faire la roue mais sait-on jamais…). Des cataplasmes d’argile blanche et parfois de la glace peuvent soulager. Gardez espoir : il y a toujours réparation ! Par la suite (on recommande d’attendre minimum 6 semaines après l’accouchement), on rééduque son périnée. Et il n’est jamais trop tard : une rééducation du périnée peut se faire à n’importe quel moment de la vie. C’est pris en charge à 100%, alors on fonce !

4. Le ventre flasque… et vide

Pas de mystère pour le coup : bébé est sorti, et il vous reste comme un ballon de baudruche qui se dégonfle. Chairs et abdominaux distendus mettront un peu de temps à retrouver leur tonicité. Soit dit en passant, il serait fort appréciable que les hommes soient au courant, ça éviterait de les entendre s’étonner que le ventre ne redevienne pas tout plat à peine bébé sorti. Mais pas de panique. Avec du temps, de la rééducation abdominale, un Mars et 100 balles, vous retrouverez forme humaine. On vous le promet.

Solution Neuf Mois : il est parfois compliqué de sentir que bébé n’est plus dans le ventre. Gardez en tête que les trois mois qui suivent l’accouchement, c’est comme un 4e trimestre de grossesse. Laissez-vous le temps ! Une rééducation périnéale et abdominale sera, là aussi, votre meilleure amie. Les abdominaux travaillés en hypopressifs (rentrées de ventre) permettent de muscler le ventre tout en préservant votre périnée.

5. Les problèmes de transit

Alors là on doit toucher à ce qui représente sans doute l’un des plus gros tabous de l’accouchement : comment ça se passe niveau transit intestinal après bébé, ou, autrement dit : « le grand moment de solitude du premier caca après l’accouchement ». Gaz, constipation, et même hémorroïdes pour celles qui n’ont vraiment pas de pot… on en passe et des meilleures. En gros, c’est un peu résumé par le « vous êtes allée à la selle aujourd’hui ? » que LA TERRE ENTIÈRE vous demande à la maternité, tous les jours, alors que votre périnée en chou-fleur vous empêche de vous projeter dans un retour normal des choses. Laissez-moi tranquille !

Solution Neuf Mois : pendant la grossesse, le transit est au ralenti car le corps travaille pour deux. Il faut donc adapter son alimentation en mangeant plus de fibres, et en buvant de l’eau. Les jours qui suivent l’accouchement, le personnel de la maternité peut fournir un laxatif, si besoin. Par la suite, la rééducation périnéale ET abdominale, toujours elle, vous aidera à retrouver une activité normale.

6. La montée de lait

Que vous allaitiez ou non, vos seins vont vivre une expérience nouvelle. Selon les cas, ça gonfle, ça durcit, au point que vos seins ont l’air d’une poitrine refaite qui reste figée même couchée sur le dos. L’allaitement n’est, hélas, pas toujours abordé dans les cours de préparation à l’accouchement. Or, la montée de lait et tout ce qui s’ensuit peuvent être impressionnants quand on est maman pour la première fois. Coulées intempestives, seins durs et congestionnés, montées de température… Sans parler des crevasses (loin d’être automatiques, surtout si bien conseillée !). Heureusement, les sages-femmes seront là pour vous rassurer et faire en sorte que tout se passe au mieux.


Solution Neuf Mois : si vous avez choisi d’allaiter, mettre bébé au sein +++. Ça tombe bien car, à ce moment là, bébé demande beaucoup. Il « sent » le lait, la nature est bien faite ! Une compresse chaude sur la poitrine peut soulager la congestion. Les massages sont également très efficaces, d’autant plus si effectués sous un jet d’eau chaude (oh qu’on aime les douches après l’accouchement !). Les sages-femmes vous montreront les bons gestes et feront tout pour vous soulager. Enfin, exprimer son lait, soit à la main (là encore les sages-femmes vous montreront comment faire), soit au tire-lait – uniquement pour soulager – quand vraiment ça n’est plus possible, aide beaucoup. Là encore patience, les premiers jours sont les plus difficiles, ça passe vite, on vous le promet !

7. La fatigue

Tout ça + ça + ça + accessoirement un bébé dont il faut s’occuper, même si c’est le plus mignon bébé du monde = nuits pourries dès le début. Franchement, de vous à nous, le baby blues ou dépression post-partum, y a moyen que ce soit juste ça en fait. ON VEUT DORMIR !

Solution Neuf Mois : il va falloir compter un peu sur votre entourage pour un coup de pouce. Dire à vos visiteurs de revenir plus tard si bébé dort enfin et que vous pouvez vous reposez quelques instants. Demander à vos proches d’amener à manger plutôt qu’un doudou (des sushiiiis !). Demander en cadeau de naissance des titres-services pour le ménage. Enfin, toujours garder en tête que, dans quelques temps, ça ira mieux. Si vous vous sentez fatiguée au point que ça joue sur votre moral, ne laissez pas les choses s’installer. Parlez-en ! Des solutions existent, encore faut-il que votre entourage proche et médical sache que ça ne va pas fort. Ne vous isolez pas, demandez de l’aide. Il suffit parfois d’un tout petit coup de pouce…

Bon, on n’a bien conscience que c’est un peu le film d’horreur, dit comme ça. Mais on vous raconte tout ça pour faire en sorte que vous ne soyez pas surprise quand ça arrivera. Maman prévenue, suites de couches vaincues (ou mieux vécues). Et savoir permet de prendre les choses avec philosophie et humour : quand vous serez dans votre salle de bains d’hôpital, vêtue de votre culotte garnie XXXL, vous aurez une pensée pour ces stars qui ont accouché : est-ce que Kate Middleton ou Victoria Beckham ont vécu la même chose ? Vous pourrez sourire : oui. Elles ont juste un super bon maquilleur.

Et puis… votre bébé est quand même le plus beau bébé du monde.

Article écrit en collaboration avec Émilie Redor, sage-femme.