Neufmois.fr » Mon bĂ©bĂ© » Modes de garde » Une baby-sitter en urgence pour garder bĂ©bĂ©, je la trouve oĂč ?

Une baby-sitter en urgence pour garder bĂ©bĂ©, je la trouve oĂč ?

Il arrive d’avoir envie de souffler et de prendre un peu de temps pour soit ou de demander un coup de main. MĂȘme si on a une nounou de confiance, il se peut qu’elle ne soit pas disponible Ă  toutes heures ou simplement malade. Alors voici quelques pistes pour trouver au dĂ©bottĂ© et briefer la perle rare. Car oui, on n’y avait pas pensĂ© mais si on trouvait une baby-sitter pour nous donner un coup de main pour se dĂ©tendre un peu ? Bonne idĂ©e, mais il y a quand mĂȘme un hic de taille : comment va-t-on trouver en trois jours cet ange de patience, incollable sur les aventures de la Reine des Neiges et qui, Ă  ses heures perdues, fait aussi gardien de but au foot  ?

Pour trouver une baby-sitter, on passe par une agence spécialisée

Un certain nombre de sites internet proposent de nous aider Ă  trouver la perle rare dans notre rĂ©gion ou dans celle de nos vacances. Pourquoi pas, si on a les moyens ? Parmi les exigences du profil, il est conseillĂ© de demander que le/la candidat(e) possĂšde l’Attestation de formation aux premiers secours. Et si, en plus de nos tout-petits, nous devons lui confier aussi des plus grands (familles recomposĂ©es, nous voilĂ  !), mieux vaut recruter un(e) baby-sitter diplĂŽmĂ©(e) du Brevet d’Aptitude aux Fonctions d’Animateur (BAFA) : « Cela garantit de bonnes idĂ©es de jeux pour occuper les enfants Ă  un Ăąge oĂč il faut les canaliser car les titulaires du BAFA ont obligatoirement effectuĂ© des stages en colo ou en centre de loisirs », souligne Claire Lanneau, fondatrice de BabyChou Services. Et l’avantage de passer par ce rĂ©seau, c’est que souvent toute la partie administrative est prise en charge. Nous, on signe le chĂšque et basta


Les applications pour trouver une baby-sitter

En urgence, pas toujours facile de passer par une agence qui peut mettre du temps Ă  vous rĂ©pondre. Si appeler sa copine pour lui demander le numĂ©ro de sa baby-sitter est Ă©galement une bonne idĂ©e cela ne vous assurera pas de trouver quelqu’un. Alors pourquoi ne pas utiliser la technologie pour sauver votre soirĂ©e en amoureux ou votre aprĂšs-midi shopping ? DĂ©sormais grĂące Ă  des applications tels que BabySittor, vous pourrez entrer votre adresse et trouver une baby-sittor qui habite dans votre quartier ou proche de votre lieu de vacances. Pas d’inquiĂ©tude sur la qualitĂ© des baby-sitteurs qui viendront chez vous, ce rĂ©seau fonctionne grĂące Ă  des parrainages. Les parents ainsi que les babysitteurs ne peuvent faire partie de l’application que s’ils sont recommandĂ©s par d’autres parents ou babysitteurs. Un systĂšme de notation vous permettra Ă©galement de voir le nombre de baby-sitting qu’Ă  dĂ©jĂ  fait la jeune fille ou le jeune homme et l’avis des parents et mĂȘme enfants sur elle ou lui. A vous de choisir si vous prĂ©fĂ©rez la payer via l’application ou en liquide.

Privilégier la proximité pour faire garder vos enfants

Si vous avez besoin d’une baby-sitteur pendant vos vacances, pourquoi ne pas proposer des vacances Ă  l’Ɠil Ă  une jeune fille ou un jeune homme de votre entourage proche qui n’a pas la chance de partir en vacances : vĂ©hiculĂ©, logĂ©, nourri
. et « la piĂšce » en fin de sĂ©jour si tout s’est bien passĂ©, ou le cadeau dont il rĂȘve pour la rentrĂ©e, en guise de remerciements : un tenue mode, un casque moto, un sac branché  Le souci, c’est qu’il faut ĂȘtre logĂ© assez au large pour ne pas ĂȘtre gĂȘnĂ© par un ado tiers, qu’il faut ĂȘtre certain que l’éducation du dit ado collera Ă  nos principes pour ne pas se retrouver avec un gamin de plus Ă  gĂ©rer ! Et tout verrouiller cĂŽtĂ© assurances, accord des parents, budget loisirs pour Ă©viter les embrouilles. Il faut aussi bien prĂ©ciser les choses dĂšs le dĂ©part : «  Il faut lui dĂ©finir son rĂŽle, le nombre d’enfants dont elle/il a la charge, ses plages de libertĂ©, et s’il est mineur, ce qu’on autorise ou pas en termes de sorties, et surtout, ne pas le ou la prendre pour la bonne Ă  tout faire  », prĂ©cise Claire Lanneau.

La piste locale de l’étudiante pour faire garder bĂ©bĂ© ?

Si on fait appel Ă  une Ă©tudiante recrutĂ©e sur place grĂące Ă  la liste proposĂ©e par l’office de tourisme, l’annonce chez la boulangĂšre ou sur le conseil du propriĂ©taire du gĂźte louĂ© ou en partage par les rĂ©seaux sociaux, il faut faire les choses en rĂšgle. Notamment la payer par ChĂšque Emploi Service, ce qui permet aussi de bĂ©nĂ©ficier d’une rĂ©duction d’impĂŽts. Et privilĂ©gier les mĂȘmes principes de compĂ©tences (BAFA, rĂ©fĂ©rences des parents ayant fait appel Ă  ses services
).

Bien mener le casting pour trouver votre baby-sitter

En attendant de rencontrer notre Mary Poppins, on lui demande d’envoyer par mail une lettre de motivation avec photo, et on l’appelle, histoire de se faire une petite idĂ©e de son look, de son Ă©locution et de ses compĂ©tences avec des petits vacanciers casse-cou. D’oĂč la nĂ©cessitĂ© de prĂ©parer une liste de questions façon Trivial Pursuit : nutrition, santĂ©, Ă©ducation, sĂ©curitĂ© notamment en voiture si on la laisse trimbaler la smala, on passe en revue les connaissances de notre recrue. Pas question de faire confiance sur simple bonne mine.

Si le CV fait Ă©tat d’une expĂ©rience certaine, il ne faut pas hĂ©siter Ă  demander les coordonnĂ©es des anciens employeurs. Mais cela ne nous dispensera pas de nous faire une opinion par nous-mĂȘme : «  Assurez-vous que la personne que vous avez en face de vous apprĂ©cie les enfants et qu’elle a de l’expĂ©rience dans ce domaine, explique Claire Lanneau. Il ne suffit pas de recruter quelqu’un qui cherche un job d’étĂ©. Il faut que cette personne ait choisi de plein grĂ© ce travail de baby-sitter et les responsabilitĂ©s qui vont avec ».

Préciser le cahier des charges à la baby-sitter

Ça y est, le contrat (fut-il moral) est quasi signĂ© ? On lui explique con-crĂš-te-ment ce que l’on attend d’elle en le formalisant par mail, ainsi on peut se rĂ©fĂ©rer Ă  des traces Ă©crites en cas de conflit : horaires de travail, habitudes alimentaires, rythme de vie Ă  respecter, problĂšmes de santĂ© Ă©ventuels des enfants et prĂ©cautions Ă  prendre.
Evidemment, au quotidien, on lui laisse nos coordonnĂ©es si on s’absente, un frigo bien rempli, l’annuaire d’urgence (mĂ©decin, pharmacie, hĂŽpital
).

On aura prĂ©alablement fixĂ© avec elle un certain nombre d’activitĂ©s (zoo, piscine, spectacles…) avec un budget dĂ©fini et on lui demande de garder les justificatifs pour les choses soient claires. Avec un minimum de mĂ©thode, que l’on fasse appel aux services de Mary Poppins tous les jours, deux fois par semaine toute la journĂ©e ou juste quelques soirĂ©es pendant nos vacances, tout se passera bien et on profitera au maximum de cette trĂȘve estivale. Et les enfants aussi


 

À lire absolument