Quel mode de garde choisir pour mon bébé ?

mode de garde-neuf mois

Il faut bien l’avouer, après l’accouchement on serait prêtes à vendre père et mère pour se prélasser au bord d’une piscine avec bébé. A siroter un cocktail entre deux biberons. Mais voilà, il faut bien se faire une raison. A peine bébé a-t-il eu le temps de faire son premier hoquet qu’il faut déjà retourner au travail. Sans loulou ! Mais à qui vais-je confier mon bout de chou, sans me ronger les ongles d’inquiétude toute la journée ? Pas de panique ! Tatiana, notre experte des modes de garde, vous aide à choisir lequel conviendra le mieux à votre tout petit.

Pourquoi choisir une crèche collective pour faire garder bébé ?

Si vous approuvez le fameux dicton : « Plus on est de fous, plus on rit », vous allez adorer les crèches collectives ! Inscrire son enfant en crèche collective est l’option de garde la plus prisée des nouveaux parents. Pourquoi ? Parce que si vous souhaitez que votre tout petit soit bien entouré et en sécurité c’est en effet une solution très intéressante. Les locaux sont spécialement aménagés pour les enfants et la priorité est donnée au respect des normes d’hygiène et de sécurité.

Les petits sont répartis en fonction de leur âge et la prise en charge est assurée par une  équipe de professionnels de la petite enfance. (Notamment des auxiliaires de puériculture) qui s’occupent de l’hygiène de l’enfant, de ses repas, de sa sécurité, de ses activités et surtout de son bien-être. Attention, n’oubliez pas qu’inscrire votre enfant à la crèche est un luxe qui a un prix. Ce prix varie en général en fonction des revenus des parents. Autre petit bémol, les places en crèche restent très limitées, les crèches collectives n’accueillant seulement de 20 à 60 enfants. La priorité est alors donnée aux enfants dont les parents travaillent à temps plein.  Alors un conseil les filles : inscrivez votre enfant le plus tôt possible.

Les crèches familiales, que faut-il savoir de leur mode de fonctionnement ?

Les crèches familiales, bien qu’un peu moins connues que les crèches collectives, n’en demeurent pas moins une bonne alternative pour faire garder son enfant. Elles emploient des assistantes maternelles agrées qui accueillent à leur domicile de 1 à 4 enfants. Elles sont également appelées crèches à domicile. L’assistante maternelle est directement rémunérée par le gestionnaire de la crèche (puéricultrice, médecin, éducatrice) et votre contribution financière se calcule, comme pour les crèches collectives, en fonction de vos revenus. L’avantage des crèches familiales ? Les soins prodigués à votre bébé et son encadrement sont nettement plus personnalisés. En effet, le nombre d’enfants est beaucoup moins importants que dans une crèche collective.

L’assistante maternelle est là pour veiller de la meilleure façon possible au bien-être de votre enfant. Votre loulou, lui, appréciera sans aucun doute le cadre chaleureux d’un appartement. Cependant, qui dit plus petite structure dit forcément moins de moyens. Votre enfant aura sûrement accès à moins d’activités qu’en crèche collective et il est presque inévitable qu’il se retrouve avec des enfants qui n’auront pas tout à fait le même âge que lui. A vous de peser le pour et le contre et de choisir ce qui correspondrait le mieux à votre petit.

Faire appel à une assistante maternelle indépendante

Faire garder son enfant par une assistante maternelle est à l’heure actuelle un mode de garde de plus en plus demandé. En effet, une assistante maternelle est agrée par le président de la PMI (Protection Maternelle et Infantile) et a suivi une formation professionnelle spéciale. Elle a donc un statut professionnel et est salariée du parent qui l’emploie. Elle peut choisir de garder de 1 à 4 enfants à son domicile, âgés de 3 mois à 3 ans. C’est idéal si vous souhaitez privilégier un encadrement plus personnel de votre enfant. Cependant, n’oubliez pas que le bon déroulement d’une garde chez une assistante maternelle dépend en grande partie de la relation que vous établirez avec elle. En bref, si le courant ne passe pas, la garde s’annonce compliquée.


La halte-garderie vous tente comme mode de garde pour bébé ?

La halte-garderie est une structure d’éveil réservée aux enfants âgés de 2 mois à 6 ans. En général, les enfants sont répartis en groupe de 20 à 25 enfants. Basées sur le même principe que la crèche, la halte-garderie privilégie le développement de la sociabilité de votre petit et son sens du contact. Les bouts de chou sont encadrés par un personnel qualifié (dont une directrice et une auxiliaire puéricultrice). La priorité est donnée à l’éveil de l’enfant. Comme pour les crèches, le prix varie en fonction de vos revenus. Le gros bémol ? La halte-garderie ne peut accueillir vos enfants qu’à temps partiel.

La garde à domicile, ce qu’il faut savoir de ce mode de garde

Si vous souhaitez que la prunelle de vos yeux soit chouchoutée, la garde à domicile peut tout à fait convenir à vos attentes.  C’est une solution idéale pour les mamans qui désirent que la garde s’effectue directement à leur domicile. La baby-sitter se déplace à domicile et vous établissez avec elle les horaires qui vous conviendraient. La baby-sitter étant entièrement là pour votre enfant, c’est l’alternative rêvée pour partir travailler l’esprit serein.

Cependant, la baby-sitter que vous emploierez ne sera pas forcément qualifiée. Et comme pour l’assistante maternelle, le bon déroulement de la garde repose en grande partie sur votre entente avec la personne qui va s’occuper de bébé. De plus, ce mode de garde peut s’avérer sur le long terme assez coûteux. Résultat, de plus en plus de parents optent pour la méthode de la garde partagée avec une autre famille. Ce qui diminue de façon non négligeable les frais de garde et permet à votre loulou d’être avec un autre enfant.

Voir les commentaires (0)

Laisser votre commentaire