La première fois que j’ai emmené ma fille dans un parc de jeux

Maman d’une petite fille, je tenais à vous parler de ces parcs de jeux couverts, avec un espace pour chaque âge, où tous les enfants se retrouvent pour fêter leur anniversaire ou décompresser après l’école. Cette étape que j’ai attendue impatiemment jusqu’à la première année de ma fille… Une journée que j’ai vite regrettée.

Ça y est, ma fille a eu un an !

Enfin, nous pouvons découvrir les joies des activités… Car oui, rien n’est vraiment proposé avant un an. Cette date était, pour moi, le début des sorties entre filles et de son ouverture sur le monde. Trois jours après son anniversaire, direction le parc de jeux à côté de chez nous… Celui que je voyais chaque jour sur le chemin du travail… Chaque matin, je m’imaginais avec ma fille à rire aux éclats, manger des crêpes et sauter dans les piscines à balles.

Oui, nous avons mangé une crêpe avec du chocolat partout sur les mains (et donc sur les jeux), oui, nous avons sauté dans les piscines à balles (ou plutôt j’ai sauté dans les balles en incitant ma fille qui pleurait parce qu’elle avait peur), eh non, nous n’avons pas trop ri aux éclats.

Ma fille découvre enfin de nouvelles sensations

Dès notre arrivée, j’ai été un peu désorientée par tous ces enfants qui couraient partout… Ils étaient grands, très grands et les jeux avaient l’air dur, très dur… Comment ma fille d’un an va-t-elle pouvoir atteindre ce pont de singe à trois mètres du sol ?

Heureusement, une gentille employée m’a expliqué qu’il y avait un espace pour chaque âge et que celui de ma fille était au bout de la salle. Ouf ! Je me voyais déjà m’accrocher aux lianes pour l’aider à grimper.

Nous nous dirigeons donc vers l’espace 1-3 ans, un espace tout coloré avec un tapis en mousse pour amortir les chutes, une piscine à balles (la fameuse) et un petit parc avec des cubes à empiler. Le lieu parfait pour des petites filles sages et calmes… Mais pour la mienne ? Un brin cascadeuse, elle était forcément attirée par les jeux des plus grands : les luges dans des toboggans, les trampolines… Après un bon quart d’heure d’explications et de négociations (la fameuse crêpe au chocolat en récompense), elle a enfin daigné prêter un petit peu d’attention à son espace.

Un petit tour dans la piscine à balles (juste un car apparemment ce n’était pas son truc), un coup de toboggan mais avec moi derrière (c’est là que je me suis dit que le régime était obligatoire, surtout au niveau du popotin) et plusieurs allers et retours sur un (mini) mur d’escalade en mousse.

Une expérience qui a laissé un goût amer

Elle était toute fière de faire comme les autres enfants et m’a très vite fait comprendre que ma présence était de trop. Mais quand on n’a qu’un an, c’est compliqué de monter un mur en mousse sans l’aide de maman… Patatras ! Elle est tombée et a fait sa crise de larmes devant tous les parents qui m’ont forcément assassiné du regard.


Je ne me démonte pas, je prends ma fille sous le bras et l’ai distrait dans le parc avec les cubes à empiler. Tout se passe bien, elle trouve même un petit copain qui joue avec elle. Un petit copain qui se rapproche et qui lui fait un bisou sur la joue… « Oh comme c’est mignon ! » sauf que ce n’était pas un bisou… Ma fille se retourne, hurle, devient toute rouge et là, je vois deux grosses marques de dents sur son visage. L’horreur ! Entre la maman qui se confond en excuses, ma fille impossible à calmer et mes interrogations (sois qu’il faut que je l’emmène aux urgences ? est-ce que ça partira un jour ? Sera-t-elle défigurée à vie ?), je suis au bord du gouffre.

Retour exprès à la maison

Ni une, ni deux, je n’attrape toutes nos affaires et rentre à la maison… Une première expérience peu concluante (heureusement, ma fille n’a aujourd’hui plus de trace de dent) mais je ne m’avoue pas vaincu.

Je pense retenter l’expérience quand elle sera un peu plus grande, quand il ne faudra pas que je sois tout le temps derrière elle pour vérifier qu’elle ne tombe pas ou qu’elle ne rencontre pas des enfants carnivores.

Voir les commentaires (1)
  • C’est bizarre, nous, nous avons amené notre fille la bas quasiment dès la naissance (elle a deux grands frères) et tout s’est toujours bien passé… samedi encore nous y sommes allés et aucun soucis. Elle a 14 mois maintenant et elle joue partout avec ses frères, les autres enfants, sort les boules de la piscine a boules, aime le toboggan et les manèges…
    Persévérez, ca sera mieux la prochaine fois!

Laisser votre commentaire