Neufmois.fr » Mon bĂ©bĂ© » Allaitement » 3 raisons d’allaiter un bĂ©bĂ© prĂ©sentant une fente labiale

3 raisons d’allaiter un bĂ©bĂ© prĂ©sentant une fente labiale

Un bĂ©bĂ© sur mille, ce n’est pas rien ! Eh oui, les fentes labiales et/ou palatines figurent parmi les malformations de bĂ©bĂ© les plus frĂ©quentes. Si ces malformations ne prĂ©sentent pas de risque vital, en revanche, elles peuvent ĂȘtre invalidantes Ă  bien des points de vue et pas seulement esthĂ©tiquement. Si la fente labiale peut ĂȘtre opĂ©rĂ©e rapidement (dĂšs les premiers jours), le chirurgien n’interviendra sur la fente palatine qu’entre l’ñge de 6 mois et 1 an. Quand la fente est labiomaxillopalatine, l’intervention aura lieu gĂ©nĂ©ralement en deux temps et la prise en charge sera pluridisciplinaire puisque cette malformation affecte aussi l’implantation des dents de bĂ©bĂ© en plus des problĂšmes respiratoires et esthĂ©tiques. Mais quoi qu’il en soit, pendant ce temps-lĂ , il n’est pas impossible d’allaiter bĂ©bĂ©. C’est mĂȘme recommandĂ©. Explications de Claude-Suzanne Didierjean-Jouveau, de la Leche League.

1 – L’allaitement favorise la crĂ©ation du lien

C’est toujours un choc de dĂ©couvrir que son bĂ©bĂ© a cette particularitĂ©. Heureusement, non seulement cela ne met pas en danger la vie de bĂ©bĂ© mais ces malformations s’opĂšrent trĂšs bien. Ceci Ă©tant il y aura toujours un petit dĂ©lai et beaucoup d’angoisses. Allaiter bĂ©bĂ©, c’est un moyen de crĂ©er le lien avec bĂ©bĂ©, une nĂ©cessitĂ© encore plus grande quand on doit faire aussi brusquement le deuil de l’enfant idĂ©al. C’est aussi un moyen de lutter contre l’angoisse, grĂące aux hormones de l’allaitement qui procure du bien-ĂȘtre et favorise le maternage.

2 – Le lait maternel les protĂšge de risques d’infections plus frĂ©quentes dans leur cas.

Les bĂ©bĂ©s qui prĂ©sentent une fente labiale, palatine ou labiomaxillopalatine peuvent souffrir plus frĂ©quemment que les autres bĂ©bĂ©s d’otites (mĂȘme en Ă©tĂ©, eh oui !), tout simplement parce que la cavitĂ© buccale et les voies aĂ©riennes sont moins « isolĂ©es » : du coup, le lait passe facilement de la bouche aux voies aĂ©riennes, d’oĂč risque infectieux accru. Des Ă©tudes ont montrĂ© depuis de longues annĂ©es (1994) que les bĂ©bĂ©s allaitĂ©s prĂ©sentant cette malformation souffraient moins d’otites que les bĂ©bĂ©s non allaitĂ©s.

3 – Le fait de tĂ©ter aide Ă  dĂ©velopper la musculature faciale.

Mettre bĂ©bĂ© au sein permet de mieux compenser les alĂ©as de la malformation. La mise en bouche est plus facile en raison du volume et de la souplesse du sein. Et puis, on peut aussi installer bĂ©bĂ© de façon Ă  ce que le lait ne s’écoule pas, ou s’écoule moins, dans les voies aĂ©riennes. Et bien sĂ»r, aprĂšs l’opĂ©ration, la mise au sein permet Ă  bĂ©bĂ© de rĂ©cupĂ©rer au mieux, Ă  la fois physiquement mais aussi psychologiquement, car l’opĂ©ration est forcĂ©ment un peu traumatisante pour un si petit.

Dans ces conditions, la qualitĂ© nutritionnelle joue beaucoup sur la rĂ©cupĂ©ration rapide de bĂ©bĂ© (une Ă©tude clinique datant de 1997 en atteste), et quoi de mieux que le lait maternel ? TĂ©ter le sein facilite la correction chirurgicale et optimise aussi les rĂ©sultats de cette opĂ©ration. La musculature faciale se dĂ©veloppe beaucoup plus harmonieusement qu’en tirant sur une tĂ©tine de biberon. Selon des Ă©tudes prĂ©sentĂ©es par des orthophonistes, les bĂ©bĂ©s allaitĂ©s prĂ©sentant ce type de malformations ont de meilleures capacitĂ©s d’élocution. Mais si, pour des raisons diverses, il ne vous est pas possible d’allaiter bĂ©bĂ©, ne culpabilisez pas. Tous les bĂ©bĂ©s rĂ©cupĂšrent bien de cette opĂ©ration et la meilleure des antidotes, avant mĂȘme le lait maternel, c’est l’amour de sa maman et de son papa.

 

À lire absolument