Neufmois.fr » Ma Grossesse » Accoucher » Que se passe t-il lorsque l’on dĂ©passe le terme ?

Que se passe t-il lorsque l’on dĂ©passe le terme ?

9 mois Ă  couver notre tout-petit ange bien au chaud dans notre ventre, ça nous paraĂźt long. Car il ne faut pas se voiler la face, Ă  la fin, on en a un peu marre, surtout les derniĂšres semaines avant le terme prĂ©vu. Mais va-t-il arriver ce petit ĂȘtre ? Maman t’attend lĂ  ! Ta chambre est prĂȘte, belle et bien Ă©quipĂ©e ! Alors gros ventre, insomnies, douleurs lombaires, autant de rĂ©jouissances qui vous insupportent en ce moment et votre obsession : accoucher.  Maintenant s’il vous plait ! Oui, mais voilĂ , les jours passent (J plus 1
 J plus 5) et votre loulou lui, bien au chaud dans son cocon douillet,  ne manifeste pas la moindre envie de pointer le bout de son nez et a dĂ©cidĂ© de jouer les prolongations. Faut-il s’inquiĂ©ter de dĂ©passer le terme ? Comment rĂ©agir ? Faut-il dĂ©clencher l’accouchement, autant d’interrogations et de questions auxquelles les docteurs Pillot, Saliinier et SimĂ©oni vous rĂ©pondent.

Peur de dépasser le terme de la grossesse?

Une grossesse considĂ©rĂ©e comme normale dure entre 37 Ă  41 semaines d’amĂ©norrhĂ©es, Ă  compter des derniĂšres rĂšgles. Mais c’est une fourchette et en la matiĂšre, les dĂ©lais varient en fonction des femmes. Par consĂ©quent, pas de panique les filles. On se calme. Tout est une question de termes. Il s’agit avant tout de donner (arbitrairement) un moment pour dĂ©signer un « dĂ©passement ». Ainsi quand la grossesse a dĂ©passĂ© 41 SA, on parle de prolongement, quand la 42Ăšme semaine arrive on parle de terme dĂ©passĂ©. Si vous dĂ©passez d’un jour, il n’y a donc pas forcĂ©ment lieu de s’inquiĂ©ter, il arrive que certains bĂ©bĂ©s soient un peu moins pressĂ©s que d’autres. Selon le CollĂšge des GynĂ©cologues et ObstĂ©triciens de France : « La grossesse prolongĂ©e concerne 15 Ă  20 % des femmes enceintes, et le terme dĂ©passĂ©, 1% des femmes enceintes ».

N’oubliez pas que souvent votre date d’accouchement est calculĂ©e sur une durĂ©e statistique

Ainsi, la date rĂ©elle d’accouchement est peut ĂȘtre dĂ©calĂ©e car la conception de votre enfant est peut ĂȘtre beaucoup plus tardive que vous ne le pensiez ou que votre cycle d’ovulation soit trĂšs long. Si une grossesse prolongĂ©e ne semble pas entraĂźner de complications, elle peut nĂ©cessiter un suivi lĂ©gĂšrement plus intense. Mais lĂ  encore, pas la peine de sombrer dans la psychose. C’est en revanche Ă  partir de la 42Ăšme semaine que le terme se trouve dĂ©passĂ©. LĂ , effectivement, la grossesse devient Ă  risques et pathologique avec des consĂ©quences pour l’enfant (mort nĂ©onatale) et pour la mĂšre (risques d’hĂ©morragie), avec une cĂ©sarienne envisagĂ©e pour dĂ©livrer l’enfant. « En effet, au-delĂ  de 41 semaines, le placenta ne remplit plus aussi bien ses fonctions dans les Ă©changes avec le fƓtus, le bĂ©bĂ© trop gros peut avoir des difficultĂ©s Ă  se mouvoir, manquer d’oxygĂšne, s’étouffer avec le cordon ombilical ». On a bien dit : peut avoir


Un suivi de grossesse personnalisé

Selon les recommandations du CollĂšge National des GynĂ©cologues et ObstĂ©triciens de France, lorsqu’une femme n’a pas accouchĂ© Ă  terme, elle doit ĂȘtre surveillĂ©e et se rendre tous les deux jours Ă  la maternitĂ© pour effectuer deux examens et s’assurer de la vitalitĂ© et de la bonne santĂ© du bĂ©bĂ© : le monitoring pour s’assurer du rythme cardiaque normal du fƓtus, la tension artĂ©rielle et l’échographie qui permet de se rendre compte de l’état du liquide amniotique dans lequel se trouve votre bĂ©bĂ©. Si le liquide amniotique n’est pas de couleur claire, il faut dĂ©clencher l’accouchement en urgence car votre bĂ©bĂ© se trouve en souffrance.

Puis, Ă  partir de la 42Ăšme semaine, il devient impĂ©ratif d’envisager un accouchement dĂ©clenchĂ© en raison des risques encourus. Comme le notent les docteurs Marc Pillot, Catherine Salinier, Umberto SimĂ©oni : « Les naissances aprĂšs terme font partie des naissances mĂ©dicalisĂ©es et nĂ©cessitent une attention particuliĂšre de la part de l’équipe mĂ©dicale ».

DĂ©clencher l’accouchement ?

A partir de 42 semaines, l’équipe mĂ©dicale peut dĂ©cider de dĂ©clencher l’accouchement pour Ă©viter que le bĂ©bĂ© souffre. Mais avant d’effectuer cet acte, le gynĂ©cologue-obstĂ©tricien en accord avec la patiente peut effectuer un dĂ©collement des membranes, une technique induisant un travail spontanĂ© chez la femme enceinte dans la semaine qui suit. Si l’accouchement doit ĂȘtre dĂ©clenchĂ©, l’équipe mĂ©dicale a recours Ă  une hormone, l’ocytocine sous forme de perfusion, qui stimule les contractions utĂ©rines au moment du travail, et des prostaglandines sous forme de gel ou de tampons. Dans tous les cas, fiez-vous Ă  votre instinct de maman, pour prĂ©server la vie de votre petit bout. Et vos inquiĂ©tudes seront vite envolĂ©es lorsque, enfin, vous tiendrez votre bĂ©bĂ© dans vos bras.

À lire absolument