Neufmois.fr » Ma Grossesse » La gemmothĂ©rapie enceinte : pourquoi il faut ĂȘtre vigilant

La gemmothĂ©rapie enceinte : pourquoi il faut ĂȘtre vigilant

Et si, pour retrouver la forme, mieux dormir, mieux digĂ©rer et garder le moral on inscrivait les bourgeons d’arbustes ou d’arbres Ă  notre menu ? Rassurez-vous, il ne s’agit pas d’une salade croquante aux glands. Ni mĂȘme d’une soupe verte Ă  Ă©cosses craquantes, mais tout simplement de
 teinture-mĂšre de bourgeons, Ă  consommer au compte-gouttes. On appelle cela la gemmothĂ©rapie.

Toutefois, renseignez-vous auprĂšs d’un professionnel de santĂ© avant la prise de bourgeons. Notamment pour les femmes enceintes. Certains bourgeons sont dĂ©conseillĂ©s aux personnes cardiaques ou souffrant de troubles de la coagulation et d’hypertension.

Quels sont les bienfaits supposés de la gemmothérapie ?

Les bourgeons des plantes sont utilisĂ©s car ils prĂ©senteraient certaines vertus. Et ce, quand bien mĂȘme aucune publication scientifique n’ait Ă©tĂ© rĂ©digĂ©e Ă  propos de la gemmothĂ©rapie. Ils serviraient principalement Ă  dĂ©toxifier l’organisme. Mais Ă©galement amĂ©liorer le sommeil, lutter contre la fatigue, contribuer au traitement des troubles arthritiques. Ainsi que baisser les niveaux sanguins de cholestĂ©rol et donc rĂ©duire les risques cardio-vasculaire.

Les adeptes de la gemmothĂ©rapie mettent en avant son aspect de remĂšde naturel ainsi que les apports en vitamines et oligo-Ă©lĂ©ments des bourgeons. Le bourgeon Ă©tant le premier stade de la naissance d’une tige, d’une feuille ou d’une fleur, il contient une abondance d’acide aminĂ©s, matĂ©riaux de base des protĂ©ines, mais Ă©galement de nombreux micronutriments tels que des polyphĂ©nols, des antioxydants ainsi que des phytohormones de croissance absentes dans la plante mature.


Comment les bourgeons sont-ils préparer ?

Pour synthĂ©tiser tous ces actifs dans une prĂ©paration, on utilise le principe d’un macĂ©rĂąt-mĂšre concentrĂ©. Comme son nom l’indique, cela consiste Ă  faire macĂ©rer des bourgeons Ă  peine cueillis sur l’arbre. On les laisse tremper dans de l’eau, de la glycĂ©rine et de l’alcool. Ce remĂšde convient de se limiter Ă  5 gouttes par jour uniquement, et sous contrĂŽle mĂ©dical.

Toutefois attention, il s’agit d’une pratique Ă  visĂ©e thĂ©rapeutique qui ne repose pour le moment sur aucunes donnĂ©es scientifiques fiables. Aucune Ă©tude publiĂ©e dans une revue classĂ©e n’est pour l’instant disponible, il convient donc de manipuler la gemmothĂ©rapie avec prĂ©caution. La mission interministĂ©rielle de vigilance et de lutte contre les dĂ©rives sectaires l’a mĂȘme classĂ© comme pratique potentiellement Ă  dĂ©rive sectaire.

 


À lire absolument